Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Abidjan: un mort après un incident entre gendarmes et forces pro-Ouattara (ONU)
Publié le mercredi 22 juin 2011   |  AFP


Crise
© Getty Images
Crise post-électorale: Abobo après les affrontements entre les FDS et le "Commando invisible"
Vendredi 25 mars 2011. Abidjan. De violents combats ont opposés les FDS qui tentaient d`approvisionner le camp de gendarmerie, aux éléments du "Commando invisible" qui contrôlent la commune d`Abobo. Photo: les chars des FDS


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


ABIDJAN, 22 juin 2011 (AFP) - Une jeune fille a été tuée mercredi à Abidjan lors d`un violent incident entre des gendarmes et des éléments des Forces républicaines (FRCI) du président ivoirien Alassane Ouattara, a-t-on appris
auprès de l`Opération des Nations en Côte d`Ivoire (Onuci).

L`incident s`est produit à "Toits-Rouges", un secteur du quartier de Yopougon (ouest), après une altercation entre un gendarme circulant à bord d`une voiture et un élément FRCI, a affirmé à l`AFP une source au sein de
l`Onuci.

Le gendarme "a été sorti de son véhicule et battu", puis lui comme les FRCI ont reçu des renforts, a-t-elle poursuivi.

"Les gendarmes sont partis protéger le camp de gendarmerie" proche, "où il y a leurs familles", mais les éléments FRCI, armés notamment de fusils d`assaut "AK-47, de mortiers de 40 mm et de lance-roquettes", ont tiré en
l`air à proximité, a indiqué cette source.

"Une jeune fille de 22 ans a été tuée par une balle perdue" et "un gendarme blessé à l`oeil droit", a précisé la source onusienne. "Les FRCI ont indiqué avoir eu un blessé dans leurs rangs", a-t-elle ajouté.

Les FRCI "ont fait des dégâts matériels énormes", "ils ont cassé des bureaux, emporté des ordinateurs, des armes", a-t-elle affirmé, précisant qu`une équipe de l`Onuci s`était rendue sur place.

La tension était déjà montée dimanche dernier dans le même secteur entregendarmes et FRCI lorsque le chef local des Forces républicaines avait voulu "désarmer les gendarmes", se heurtant à une "résistance", selon la même source.

Il n`avait pas été possible mercredi soir d`obtenir une réaction du ministère de la Défense au sujet de ces heurts.

Il s`agit du plus sérieux incident de cette nature rapporté jusqu`à présent, alors que la fusion des ex-forces de l`ancien président Laurent Gbagbo, gendarmerie et police notamment, avec celles d`Alassane Ouattara
constitue le premier défi du nouveau régime.

Des tensions similaires, mais moins graves, sont survenues ces derniers jours à Bouaké et Toumodi (centre), a souligné la source onusienne.

M. Ouattara a pris les commandes du pays après l`arrestation de son rival le 11 avril, à l`issue de 10 jours de combats dans Abidjan et de plus de quatre mois de crise post-électorale.

LIENS PROMOTIONNELS