Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: conditions de détention améliorées pour les pro-Gbagbo (ONU)
Publié le jeudi 23 juin 2011   |  AFP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


ABIDJAN - Les conditions de détention s'améliorent pour les personnalités proches de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo actuellement privées de liberté, a affirmé jeudi l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci).

"Les conditions sont en train de s'améliorer", "il faut encourager les efforts du gouvernement", a déclaré lors d'un point presse Guillaume Ngefa, chef de la Division des droits de l'Homme de l'Onuci.

Plusieurs dizaines de personnalités, dont M. Gbagbo et son épouse Simone, ont été placées en résidence surveillée à Abidjan et dans plusieurs villes du nord du pays après l'arrestation de l'ex-chef de l'Etat le 11 avril par les Forces républicaines (FRCI) du nouveau président Alassane Ouattara.

A Bouna (nord-est), "certains éléments des FRCI s'étaient introduits dans la prison et avaient imposé des mauvais traitements à certaines personnes. Nous avons parlé au gouvernement et des mesures correctives ont été prises", a raconté M. Ngefa.

Il a toutefois regretté que l'Onuci n'ait pas encore pu accéder aux lieux de détention de Laurent et Simone Gbagbo, à Korhogo et Odienné (nord). Amnesty International a dénoncé mercredi la détention sans aucune charge de dizaines de partisans de l'ex-président, et affirmé que certains avaient été "battus" par les FRCI dans un hôtel d'Abidjan devant lequel sont postés des Casques bleus.

Dans l'hôtel La Pergola cité par Amnesty, aucun détenu n'a fait état de "mauvais traitements" ou de "torture", a assuré M. Ngefa.

Comme le gouvernement ivoirien, il a évoqué des mesures de résidence surveillée et non des détentions arbitraires, et a expliqué que la sécurité des détenus était de "la responsabilité de l'Etat ivoirien", non de l'Onuci.

Mais conformément à son mandat, l'Onuci veille à ce que "les personnalités qui sont en résidence surveillée en ces lieux ne fassent pas l'objet d'exactions et que leur vie ne soit pas mise en danger", a-t-il expliqué.

LIENS PROMOTIONNELS