Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Après sa démission du Fpi, hier - Réactions des partis politiques Coffi Michel Benoit (Secrétaire général adjoint du Pdci)
Publié le mardi 12 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


“Depuis longtemps, il aurait dû partir”
“Il y a longtemps que Mamadou Koulibaly ne se sentait plus dans son milieu naturel au Fpi. Il y a longtemps qu'il semblait ne plus être en accord avec les thèses de son parti. C'est dommage que c'est seulement maintenant que survient sa démission. Cela aurait dû survenir après la crise qu'il a eue avec feu, le ministre Désiré Tagro. Après que Tagro ait été acquitté par le procureur, Mamadou Koulibaly aurait pu démissionner. Cette démission aurait eu toute sa crédibilité de clarifier le débat et peut-être d'éviter le drame post-électoral que nous avons connu. Koulibaly a été partie prenante aux élections, il a battu campagne pour Laurent Gbagbo, il a fait des passages à la télé. Aujourd'hui, sa démission ne permet pas au débat de se clarifier. A supposer que Gbagbo était sorti vainqueur de cette élection présidentielle, est-ce que Mamadou Koulibaly aurait démissionné ? Maintenant qu'il a le devoir de relever son parti, est-ce la bonne façon de partir ? Peut-être. Face à un Fpi qui démontre chaque jour que loin de Gbagbo la vie lui est impossible, à mon avis depuis longtemps, il aurait dû partir. On se souvient d'ailleurs que des journalistes lui avaient demandé pourquoi il ne démissionnait pas. Il ne l'a pas fait. Lui seul sait pourquoi. En ce qui concerne la formation de son parti politique, nous, nous avons toujours souhaité le pluralisme pour permettre au débat d'avancer. Nous ne pouvons que souhaiter bon vent à ce parti dans l'espoir qu'il contribuera positivement à l'avancée des débats.”

LIENS PROMOTIONNELS