Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Kidnapping / Enlevé pour une affaire de 15 millions, Un commerçant sauvé par la Crs 1 d’Adjamé
Publié le jeudi 14 juillet 2011   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Que ne ferait-on pas avec l’arrivée des Frci dans Abidjan ? Pour rendre justice ou pour solder de vieux comptes, plus besoin de passer par les voies légales. Le réflexe consiste à louer les services d’éléments incontrôlés qui pullulent dans les quartiers abidjanais et le coup est joué. Patrick Okori se souviendra encore pour longtemps de cette matinée du mercredi 13 juillet 2011. C’est ce matin là, que le paisible commerçant qui habite à Abobo Anador est victime d’un rapt monté par son frère cadet Sondey Okoli qu’il emploie depuis quelques années dans un magasin de vente de pièces d’automobiles. Ils ont, selon la version du cadet, convenu d’un salaire de 125 mille Fcfa qui devait être versé après dix ans de service. Un contrat hors du commun ! La suite tourne à la revendication extraordinaire. Aux environs de 10 heures, un véhicule de type Rav 4, couleur bleu nuit, immatriculé 1824 EP 01, pointe à la porte de Patrick. Sans ménagement, il est embarqué et déporté dans une villa aux II Plateaux, non loin de l’Ena. C’est là, qu’il apprend qu’il doit débourser la somme de 15 millions de Fcfa, s’il désire recouvrer la liberté. Déboussolé par la tournure des événements, la victime promet de trouver 8 millions de francs. Un contact téléphonique est établi avec son épouse sous le regard vigilant de ses ravisseurs. Sans mot dire, madame acquiesce et prend rendez-vous à son tour avec les intéressés au « carrefour la vie», à Cocody. Toutefois, il lui vient à l’idée d’alerter les éléments des Frci basés à la Crs 1 de Williamsville. L’opération qu’ils organisent est un franc succès puisqu’elle permet de mettre aux arrêts les premiers kidnappeurs qui se signalent au lieu du rendez-vous. Ce sont ces premiers, qui conduiront les hommes du commandant Bébéto dans la villa où était séquestré M. Okori. Ainsi Gba Ernest qui se dit collaborateur de notaire, Koné Souleymane, Issouf Koné, Bamba Souleymane, tous les trois se présentant comme des éléments Frci, Koné Doh, agent immobilier, Sondey Eneh et Sondey Okoli le petit frère qui a organisé le rapt de son aîné sont arrêtés et mis hors d’état de nuire. Un huitième est en fuite. Il a été pris sur eux un pistolet automatique et une kalachnikov.
S. Débailly

LIENS PROMOTIONNELS