Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Après seulement 1 mois de travaux/La réhabilitation de la Maca est achevée : Une prison paradis pour les futurs pensionnaires
Publié le mercredi 20 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Même pour le bien-être et le confort des prisonniers, le Président Alassane Ouattara n'a pas fait de calcul. Car, la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan que nous avons visitée, hier, n'avait absolument rien à voir avec la Maca que nous avons découverte il y a juste un mois, au démarrage des travaux de réhabilitation. Tout respire du neuf, en effet. Portail d'entrée, grille des cellules, sanitaire, cuisine, éclairage, eau courante, rien n'a été négligé pour donner une fière allure et une dimension plus humaine à la plus grande prison de Côte d'Ivoire. Et la cerise sur le gâteau, c'est que l'entreprise à laquelle l'Etat a donné un délai de 2 mois pour l'exécution des travaux s'est acquittée de sa tâche en moins d'un mois. Le défi a été relevé !
Tout est fin prêt et l'on peut dire que dans quelques jours, les violons des commissariats et de brigade de gendarmerie seront désengorgés. La Maca sera à nouveau opérationnelle, elle pourra accueillir ses pensionnaires. Il y a un mois, lorsque nous faisions connaissance avec la "Maca inside" suite aux actes de pillages et de destruction que la Maison d'arrêt avait subis avant l'évasion de tous ses prisonniers, on était stupéfait de voir à quel point cette maison de correction, la plus importante du pays, était dans un état de dégradation avancé. Tout était délabré, bâtiments vétustes et fissurés, sanitaires inexistants, circuits d'eau et d'électricité non fonctionnels, grilles de cellules et portail rouillé, fosses sceptiques bouchées obligeant les détenus à faire leurs besoins à côté de leurs cellules-dortoirs. Pour tout dire, on avait du mal à croire que cette prison dans l'état où elle se trouvait servait de lieu de détention à plus de 6.000 prisonniers. Aujourd'hui, grâce aux nouvelles autorités, tout cela est un vieux souvenir. Le manteau de la prison-enfer est tombé, la Maca est redevenue une prison où des hommes, des femmes et des enfants peuvent purger leur peine avec dignité, en évitant certaines maladies liées au manque d'hygiène, à la saleté. La Maca que nous avons découverte, hier, sera certainement un paradis pour tous les repris de justice ou pour tous les prisonniers évadés qui seront repris par les forces de l'ordre. Des bâtiments A et B au bâtiment des assimilés en passant par le blindé (C) ou celui des femmes, des mineurs, la cuisine, le parloir, il n'y a absolument aucun endroit dans cette Maca où les ferronniers, les maçons, les menuisiers, les plombiers, les électriciens, les peintres et les 400 ouvriers qui ont travaillé jour et nuit sur ce chantier ne sont pas passés et repassés. Un travail titanesque a été abattu. Sous l'œil vigilant des chefs de chantiers de la société Sidci, du régisseur de la Maca, et de ses collaborateurs qui étaient, constamment sur le terrain pour suivre la bonne exécution des tâches et voir si celles-ci étaient conformes aux normes de sécurité. A notre passage hier, nous avons en effet pu constater que l'eau coule à nouveau dans les robinets de la Maca, l'éclairage intérieur et extérieur de la Maca est ok, tous les lampadaires et tous les projecteurs fixés sur la clôture d'enceinte sont en état de marche. Ce qui va faciliter le travail des gardes pénitentiaires, les portails, les grilles de sécurité, les cellules, tout a été remplacé et retapé. La cuisine de la Maca, qui ressemblait à une porcherie, ressemble aujourd'hui à un réfectoire de cité universitaire, propre, spacieux, aéré et neuf. Dans cette entreprise de rénovation, le garde des Sceaux, ministre de la justice, qui a suivi les travaux n'a pas oublié le personnel de la Maca. Les bâtiments qui servent de résidence à ces derniers ont été aussi réhabilités et respirent le neuf. Comme le dirait l'autre, le veut du changement prôné par le chef de l'Etat va souffler sur tous les Ivoiriens, sans exception.
Akwaba Saint-Clair

LIENS PROMOTIONNELS