Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Daniel Kablan Duncan (ministre d`Etat, ministre des Affaires étrangères) : “Il nous faut œuvrer pour le retour de la confiance entre nos Etats et nos peuples”
Publié le mercredi 20 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Daniel Kablan Duncan, ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, a eu une réunion de prise de contact avec le corps diplomatique (ambassadeurs, chefs de mission diplomatique, chargés d'affaires, etc), hier au sein de son département au Plateau. A cette occasion, Sem Kablan Duncan, après avoir salué la mobilisation de la communauté internationale, de la France, de l'Union africaine et de la Cedeao aux côtés de la Côte d'Ivoire lors de la crise post-électorale, a loué le renforcement de la confiance avec les pays voisins. " Il nous faut œuvrer pour le retour de la confiance et la coopération renforcée entre nos Etats et entre nos peuples. Mon pays compte pour cela, sur le concours de vos Etats afin qu'ensemble, nous reconstruisions un pays pacifié, prospère et moderne. Dans l'immédiat, l'enjeu est de mettre en place un dispositif pour la réactivation des commissions mixtes de coopération. La Côte d'Ivoire mettra tout en œuvre pour renforcer sa coopération avec ses partenaires traditionnels. A cet effet, le rôle et la contribution du secteur privé tant national qu'international seront primordiaux ", a-t-il déclaré avant de présenter, au nom du président de la République les excuses de l'Etat de Côte d'Ivoire pour toutes les souffrances endurées pendant la crise post-électorale. " Je saisis cette occasion pour vous exprimer à nouveau, nos profonds regrets pour les violences et autres exactions causées par cette crise que le président lui-même a dénoncées et condamnées avec la plus grande fermeté. Je voudrais également présenter aux ambassadeurs des pays dont les ressortissants ont péri ou disparu pendant cette crise, nos sincères condoléances ", a-t-il compati. Afin de former les forces de l'ordre au respect des dispositions de la Convention de vienne de 1961 et de 1963 relatives aux privilèges diplomatiques et consulaires, il a annoncé un séminaire pour bientôt. Pour terminer, le chef de la diplomatie ivoirienne a proposé l'élaboration d'une "charte de la diplomatie ivoirienne" et l'institutionnalisation d'une rencontre avec le corps diplomatique tous les 2 mois. Et que le chef de l'Etat entend rencontrer l'ensemble du corps diplomatique une fois par an, en dehors de la cérémonie de présentation de vœux. Au nom du corps diplomatique, Mgr Ambroise Madtha, doyen du corps diplomatique, a traduit l'optimisme de ses pairs et leur volonté à accompagner et appuyer le gouvernement ivoirien dans ses efforts. " Nous sommes justement venus vous affirmer l'engagement de nos différents Etats et institutions à participer au progrès économique et financier de la Côte d'Ivoire. Nous avons beaucoup souffert de la crise, mais, nous sommes résolus à vous aider dans vos efforts de redonner une image plus reluisante de la Côte d'Ivoire. Nous offrons notre amitié et notre disponibilité ", a-t-il conclu. Adama Bictogo, ministre de l'Intégration africaine, a pris part à la rencontre.
Serge Amany

LIENS PROMOTIONNELS