Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Bilan des " 100 jours d`Alassane " dressé par " Notre Voie "/" Notre Voie " oublie de noter l`existence de la Côte d`Ivoire…
Publié le mercredi 20 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil


20ème
© Présidence par Aristide
20ème Session des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union du Fleuve Mano: Alassane Ouattara à Monrovia (Liberia)
Samedi 16 et dimanche 17 juillet 2011. Monrovia (Liberia). Le Président Alassane Ouattara participe à la 20ème Session des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union du Fleuve Mano


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Les 100 jours d`Alassane Ouattara : bilan zéro ", tel est la révélation que l`immense confrère " Notre Voie " a faite au monde entier dans sa parution N°3891 datée du 19 juillet 2011. Que deviendrons-nous sur cette terre ivoirienne souillée de sang humain sans " Notre Voie " pour nous dire la vérité sur l`incapacité du président Alassane à faire de la Côte d`Ivoire un eldorado en 100 jours comme l`ont fait d`autres présidents dans des pays où ceux qu`ils ont battus aux élections n`ont pas déclaré préférer la mort à la perte du pouvoir ? Et dire que des ignorants comme nous pensaient que dans un pays où des individus nourris depuis le berceau à la mamelle de la justice et de la paix ont investi 800 milliards pour acheter des armes de destruction massive afin de faire la guerre pour la conservation d`un pouvoir perdu dans les urnes, il fallait un peu de temps pour que ce pays meurtri se retrouve. " Notre Voie ", quelle leçon, nous apprend que non. Qu`après la guerre que Laurent Gbagbo a imposée au vainqueur de l`élection présidentielle avec sa cohorte de destructions de vies humaines (3000 morts officiellement), de destructions matérielles et de désagrégation de l`économie et du tissu social, le nouveau président, " cet incapable ", en 100 jours, aurait dû faire des miracles dans les domaines suivants : Sécurité, Justice, Economie, Education, Démocratie, Liberté de la presse. Et l`immense confrère qui, pour la circonstance, a attribué des notes, a démontré tout le sérieux qu`on lui connaît. Jugez-en vous-même ! " Sécurité : -100/20 ; Justice : 0/20 ; Economie : -7/20 ; Education : 0/20 ; Liberté de la presse : 0.001/20 ". A l`intérieur du journal, aux pages 2, 3, 4 et 5 où le " professeur " a corrigé les copies de " l`élève Alassane ", il n`est cependant fait mention nulle part, des thèmes de l`éducation, de la liberté de la presse qui ont pourtant été notés à la " Une ". Sans doute pour éviter le ridicule qui, comme tout le monde le sait, ne tue pas mais peut conduire au discrédit. Pour toujours ! Est-il nécessaire, comme le demandent avec insistance les lecteurs, de répondre point par point à " Notre Voie " pour cette performance en revisitant la gouvernance de Laurent Gbagbo ? Non ! C`est de bonne guerre ! Et puis, du 4 décembre 2010 au 11 avril 2011, la Côte d`Ivoire a connu un développement si fulgurant dans les domaines identifiés par " Notre Voie " qu`il n`est plus nécessaire si l`on est sérieux, de comparer cette période aux " 100 jours d`Alassane Ouattara ". Sauf peut-être à dire que la chose la plus surprenante dans cette histoire et que " Notre Voie " a oublié de citer dans le " bilan d`Alassane ", c`est que chaque matin depuis le 11 avril 2011, nous sommes surpris en nous réveillant dans nos maisons respectives, après être sortis de nos cachettes, de constater qu`alors que Laurent Gbagbo n`est plus président depuis plus de trois mois, la Côte d`Ivoire continue d`exister. Et ça, ça vaut tous les bilans ! Qu`il faudra bien faire, lorsque " Notre Voie " aura retrouvé tout le sérieux qu`on lui a connu! Non mais…
Assalé Tiémoko

LIENS PROMOTIONNELS