Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Autoregulation du secteur de la presse : L’Olped à la recherche de financement
Publié le mercredi 20 juillet 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Presse 2011
Après 16 années d'existence sur l'échiquier de la presse ivoirienne, l'Observatoire de la Liberté de la Presse (OLPED) caresse le rêve de devenir une grande Fondation, mais également mettre en place l'Office de la justification de la diffusion des journaux. Les premiers responsables de l'instance d'autorégulation de la presse privée ivoirienne ont organisé hier à la maison de la presse au Plateau un petit-déjeuner de presse pour donner les raisons du silence de l'instance pendant ces dernières années, et surtout annoncer la tenue prochaine du congrès électif qui va renouveler les instances dirigeantes de l'institution. « Au début de la crise en 2004, le bureau exécutif, alors conduit par Samba Koné, après concertation, a décidé d'arrêter la publication à travers la presse imprimée et la diffusion sur antennes de la radio et de télévision des résultats de son monitoring quotidien assuré par 5 assistants » a justifié d'entrée, le président de l'OLPED, Zio Moussa qui avait à ses côtés le premier vice-président, Abdoulaye Villard Sanogo et le Secrétaire général de l'instance d’autorégulation, Charles Sanga. Poursuivant, Zio Moussa a indiqué que la seconde raison du silence de l'Instance est liée au manque de moyens financiers «notre éthique de la gouvernance financière nous fait obligation de ne solliciter le soutien financier d'aucune société ou entreprise privée. Rien que des fonds publics, des Etats et des organisations internationales. Depuis, la fin du projet d'appui aux médias ivoiriens (PAMI),

l'OLPED recherche de nouveaux financements » a expliqué le président de l'OLPED. Mais avant, le président de Zio a salué le courage de toutes les organisations professionnelles du monde des médias qui se sont engagés aux côtés des journalistes et des rédactions au cours de cette longue période difficile, tout en insistant sur le fait que le Bureau exécutif de l'OLPED s'atèle à l'organisation dans les meilleurs délais de son congrès électif qui renouvellera les instances dirigeantes, «en prélude au congrès que nous voulons articuler autour du thème ; « l'avenir de la presse ivoirienne », le bureau exécutif a élaboré cinq projets dont les plus importants sont le projet de transformation de l'OLPED en Fondation et la mise en place de l'Office de justification de la Diffusion des journaux ivoiriens » a indiqué le président de l'OLPED, non sans avoir préciser que si la réalisation du projet intervenait avant le congrès, il sera versé au patrimoine du nouveau bureau exécutif.

Moussa Keita

LIENS PROMOTIONNELS