Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Déstabilisation du régime Ouattara par des militants pro-Gbagbo/Attention… un coup se prépare depuis le Ghana
Publié le jeudi 21 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Les révélations du faux prophète Fpi, Koné Malachie, à propos d'un éventuel retour aux affaires de Laurent Gbagbo, gourou de la secte Lmp, n'ont toujours pas encore produit leur effet. Mais les partisans de l'ancien homme fort ivoirien, croient dur comme fer, que le champion de la refondation va retrouver son fauteuil, non pas à l'issue d'élections transparentes et crédibles, mais certainement par une opération "barracuda". Pour préparer ce retour tant attendu, les fugitifs du régime déchu de Gbagbo, qui jurent de porter le glaive contre la nation ivoirienne, s'organisent et prennent des contacts dans la sous-région ouest-africaine.
Rappelons que le quotidien "Le Nouveau Réveil", à travers ses colonnes, a prévenu sur les menaces de déstabilisation du régime Ouattara par des cadres Lmp et militaires pro-Gbagbo. Le commandant Abéhi Jean-Noël qui a rejoint le colonel Konan Boniface au Ghana, ex-commandant du théâtre des opérations, a averti qu'il frappera le régime Ouattara. Pour se donner les moyens de réussir leur opération, des réunions secrètes se tiennent toujours à Accra, capitale du Ghana voisin. Ainsi, dimanche 17 juillet dernier, deux importantes rencontres ont eu lieu à Accra et à Hals Assinie, bourgade située à quelques kilomètres de la frontière ivoirienne. Signalons qu'à Accra, la rencontre a enregistré la présence de plusieurs barons de l'ex-parti au pouvoir ainsi que des éléments du Cojep.
Assoa Adou, Jean Yves Dipopieu, Serges Kassy, Monnet Léon, Koffi Koffi Lazare et Diagou Gomont, qui vivent dans de superbes villas au quartier East Lagon à Accra, ont été rejoints par Atteby Williams qui séjourne à Lomé, Lida Kouassi Moise au Bénin et Damanan Pickas qui est dans la ville de Takoradi. La réunion, qualifiée d'importante selon notre source dans le quartier "North Kaneshie", avait comme ordre du jour: Adoption de la nouvelle ligne de conduite face au nouveau pouvoir et à Mamadou Koulibaly, considéré par ses camarades d'hier comme un traître. Notre interlocuteur qui fait remarquer que le choix de l'ordre du jour qui obéit à la présence du commandant Abéhi et de Maho Glofiéhi (ex-chef milicien) au pays d'Atta Mills appelle à une modification de stratégie. La seconde partie du match, comme l'a annoncé, il y a quelques jours le commandant Abéhi, boucher des femmes d'Abobo, a-t-elle déjà commencé ? Le régime du Président Alassane Ouattara, qui déploie d'importants moyens pour neutraliser les miliciens et mercenaires aux frontières ouest de la Côte d'Ivoire, devra ouvrir l'œil dans la partie est de la Côte d'Ivoire pour éviter toute surprise. Car à Hals Assinie, bourgade située non loin de la frontière ivoirienne, Kacou Brou dit KB, ancien n°2 de la Fesci et commandant de la marine sous le régime Gbagbo, préside régulièrement des rencontres avec les militaires pro-Gbagbo en fuite. Dimanche dernier, au moment où les politiques Lmp débattaient de la nouvelle stratégie à adopter, KB et le commandant Gnahoua dit Kabila, commissaire à la Crs, étaient entourés de déserteurs de l'armée pour échanger sur la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, et surtout Laurent Gbagbo. Que peut-il se passer les prochains jours ? Le faux prophète, Malachie peut-il avoir raison sur le choix exprimé par le peuple de Côte d'Ivoire ? Faut-il aussi croire que la belligérance, non la guerre en Côte d'Ivoire, n'est toujours pas terminée ? Attention, ouvrons les yeux pour ne surtout pas se laisser surprendre comme Alpha Condé en Guinée.
Patrice Yao

LIENS PROMOTIONNELS