Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Marine, armée de terre et armée de l’air : Les nouveaux Patrons ont pris le commandement, hier
Publié le jeudi 21 juillet 2011   |  Le Patriote


Défense
© Abidjan.net par PRISCA
Défense : Cérémonie de passation de commandement du Chef de Corps à l’État Major des Armées.
Mercredi 20 juillet 2011.Abidjan.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les nouvelles personnalités militaires nommées depuis le 7 juillet à la tête de la Marine, de l’Armée de l’air et de l’Armée de terre, peuvent déformaient assumer officiellement leur fonction. En prononçant la formule consacrée : « officiers sous-officiers de par la loi… vous reconnaitrez désormais pour chef…, vous lui obéirez à tout ce qu’il vous commandera, pour le bien du service, l’observation des lois, le succès des armées de Côte d’Ivoire », le général de division Soumaïla Bakayoko, chef d’Etat-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à installé dans leur nouvelle fonction de Commandant de la Marine nationale, le capitaine de Vaisseau-Major Djakaridja Konaté, de Commandant de l’armée de l’air, le colonel major, Jean Jacques Roger Ouegnin, et le Commandant de l’armée de terre, le général de Brigade, Touré Sékou. Pour la circonstance, rien n’a été négligé à la place d’armes de l’Etat-major où s’est déroulée la cérémonie. Sous les ordres du colonel Tan, les deux détachements de la marine, de l’armée de l’air et de l’armée, ont rendu les honneurs militaires aux nouveaux promus, en présence de leurs parents, amis et connaissances qui ont effectué le déplacement. Chacun des trois commandants, a pris l’engagement de tout faire pour mériter davantage, la confiance du chef de l’Etat, chef suprême des armées, mais aussi et surtout de la population. Les défis sont, selon chacun d’eux, nombreux, mais en même temps, tous se disent disposer à les relever. Premier à prendre son commandement, le capitaine de Vaisseau-Major, Djakaridja Konaté a pris l’engament de donner à la marine nationale un nouveau visage. « Nous nous attèlerons à redorer l’image de la marine », a-t-il indiqué. Il s’est engagé solennellement à défendre les idéaux de la marine et de défendre vaillamment la République. Tout comme lui, le colonel major Ouegnin, s’est engagé à faire de son unité une référence, tout en conjuguant ses efforts pour : « faire en sorte que l’armée retrouve sa place ». Ce qui passe, selon lui, par l’acquisition de nouveaux aéronefs, de la réhabilitation, de la mise en service de la base de Bouaké. Le successeur du général de Brigade Detho Lotho Firmin, le général de brigade Touré Sékou, leur emboitant le pas n’a pas dit autre chose. Lui, également dit être conscient de ses nouvelles charges. Mais pour réussir sa mission, il pense que la réconciliation est nécessaire. Il faudra en plus, insiste-t-il relever le défi de l’unification de l’armée. « Nous devons faire en sorte que notre armée redevienne la grande muette », insiste-t-il. Ce qui passe, selon lui, par la mise en place d’une armée nouvelle. Président de la cérémonie, Paul Koffi Koffi, ministre délégué auprès du Premier ministre, en charge de la défense, a indiqué d’entrée que la cérémonie du jour est la preuve que : « l’unité a été faite au sein des FRCI ». La responsabilité des nouveaux promus est, selon lui, grande d’autant plus qu’ils doivent conduire l’armée au service de la population et non pas d’un homme. Ce qui nécessite, poursuit-il, que l’armée soit restructurée. Pour cela, il va falloir inculquer la discipline, le respect de l’autorité, de la hiérarchie. « Il faut accentuer la formation et faire en sorte que la population se reconnaisse dans son armée. La sécurité des biens et des personnes devra être assurée efficacement », a insisté le ministre délégué à la Défense.



La nouvelle armée en marche

Depuis quelques années, les Ivoiriens appellent de tous leurs vœux, l’avènement d’une armée nouvelle. Une armée qui, contrairement à ce qui leur a été donné de voir ces dernières années, sera à leur disposition et non pas à la disposition d’une personne ou d’un clan. En un mot, une armée républicaine, loin des chapelles politiques, une armée respectueuse des institutions et du citoyen. La nouvelle armée, qui se veut le reflet de la Côte d’Ivoire, dont les jalons ont été posés à travers le Centre de commandement intégré (CCI) est en train de prendre petit à petit forme. La dynamique impulsée par la création des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), il y a quelques mois, est en marche. Hier, à l’Etat major, c’est à une armée disciplinée que les invités ont eu droit. Les premiers responsables, nommés, ont indiqué unanimement qu’il faut donner un autre visage à l’armée de la Côte d’Ivoire. Les patrons de l’armée de terre, de l’air et de la marine, ont tous convenu de travailler à renforcer la discipline, le respect de la hiérarchie mais aussi des populations. Pour sa part, le ministre délégué à la Défense a pris l’engagement, au nom du gouvernement, de faire en sorte que l’armée ne manque de rien pour son épanouissement. Aujourd’hui même, le chef suprême des armées reçoit au Palais de la République, les nouveaux patrons de la douane, de la police, des eaux et forêts, de la gendarmerie et l’Etat-major. Il s’agira à l’instar des membres du gouvernement d’une occasion qui sera mise à profit pour donner une feuille de route à toutes les composantes de l’armée. La nouvelle, armée est donc en marche et participera, certainement, à faire de la Côte d’Ivoire, un pays qui compte.

Thiery latt

LIENS PROMOTIONNELS