Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article


Comment

Dernières dépêches



Sport

Anouma évoque des pressions familiales
Publié le jeudi 21 juillet 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Football
© Abidjan.net par Prisca
Football - Le président de la FIF, Jacques Anouma présente le nouveau coach de l`équipe nationale, Jean Marc Mobilo
Jeudi 17 février 2011. Abidjan. Siège de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Treichville. Le président Jacques Anouma présente le nouveau Directeur technique national, Jean Marc Mobilo, qui remplace Yéo Martial


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Sauf révirement extraordinaire, Jacques Bernard Anouma ne fera pas acte de candidature pour l’élection à la présidence de la FIF, prévue le 10 septembre 2011. Et souhaite ardemment que le monde sportif en Côte d’Ivoire, respecte sa décision arrêtée depuis deux ans. La raison officielle, c’est que Jacques Anouma estime qu’un troisième mandat serait le bail de trop. « J’ai beaucoup réfléchi et j’ai décidé de ne plus continuer », explique-t-il. Mais, aucun journaliste sportif ne voulait le croire à la conférence de presse, tenue au siège de la FIF, le mardi 19 juillet 2011. N’est-ce pas le soutien politique qui a fait défaut ? « Mais, pourquoi ne voulez-vous pas respecter notre décision ? Malgré tout, nous sommes des responsables. Nous avons estimé qu’après plus de 20 ans de gestion ; Dieng en a fait 12 ans et moi, 09 ans, il est bon qu’on se retire. C’est tout », répondra-t-il. Dieng Ousseynou a tenté en vain
de venir à la rescousse de Jacques Anouma, pour expliquer que la pression n’est pas venue des nouvelles autorités avec à leur tête le Président Alassane Ouattara et le Premier ministre Soro Guillaume, mais rien n’y fit. « En 2002, il n’y a pas eu de pression politique pour que Dieng parte. Ce sont les clubs qui avaient décidé », précisera Anouma sans toutefois lever les doutes. Mais la conférence a pris fin sur une note morose. « C’est une vraie comédie sportive ». Dixit un journaliste sportif qui n’a pas pu se retenir. « Respectez au moins notre décision ! Ne nous insultez pas, je vous en prie », a aussitôt répondu Jacques Anouma, avant de mettre fin à la conférence de presse. Le sourire a fait place à l’énervement chez le principal conférencier, Anouma. Mais, cette fausse note, permettra d’en savoir plus sur ce qui a poussé Jacques Anouma, grandissime favori des élections à venir, à se retirer. Et ce, au
cours d’une audience à son bureau au siège de la FIF, quelques heures après sa déclaration. Au cours des échanges, Anouma dira enfin : « C’est à cause de ma famille que je me retire. Quand ma fille a lu récemment dans la presse que je serai candidat, elle m’a dit, papa, c’est quoi ça-là encore ! ». Poursuivant, il a affirmé que sa décision a été confortée après la débâcle des Eléphants à la CAN 2010 en Angola et surtout, après les attaques dont il a fait l’objet avec sa famille durant la période. « Ce sont les présidents de clubs qui ne me croyaient pas. Ils ont fait des délégations pour venir me voir à plusieurs reprises pour que je continue. Mais, j’ai été prudent sur la question. Ma famille compte beaucoup », a-t-il ajouté, tout en se réjouissant de sa disponibilité pour la CAF et la FIFA où il est membre du comité exécutif. Enfin, Jacques Anouma a conclu en ces termes, à l’endroit des sportifs
ivoiriens et surtout de ses sympathisants : « Si vous m’aimez vraiment, ne rentrez pas dans les polémiques inutiles. Le pays sort d’une crise et il faut éviter d’en rajouter aux problèmes. Je serai toujours là et nous nous verrons au plan international. J’aiderai le président qui sera là et cela pour le bonheur du football ivoirien ».
Annoncia Sehoué

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Le gel des comptes de Kouaho Niamoutié levé - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011
  • Djikalou Saint-Cyr a toujours la cote - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011
  • Le Père Cyprien Ahoré à Abidjan - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011
  • Les sociétés de gardiennage broient du noir - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011
  • Un marin s’affaisse sur la place d’armes du camp Gallieni - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011
  • Le personnel du Cnpra sans salaire depuis 6 mois - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011
  • Les dockers créent l’émeute au PAA - L'intelligent d'Abidjan - 21/7/2011