Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Demande de mise en liberté de Laurent Gbagbo et de ses proches - Les vérités de Bédié au Fpi
Publié le vendredi 22 juillet 2011   |  Soir Info


Sommet
© Présidence par Aristide
Sommet de l`Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie): De retour à Abidjan, le Président Alassane Ouattara échange avec le Président Bédié
Lundi 14 mars 2011. Abidjan. Photo: le Président Alassane Ouattara chez le Président Henri Konan Bédié, président de la conférence des présidents du RHDP


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


``Le fait que nous soyions venus et que nous avions été reçus, nous estimons que c`est une attitude très positive. Bien évidemment, nous partageons les mêmes préoccupations. Et cela nous réconforte…``. Telle est en partie la déclaration faite, le mercredi 20 juillet 2011 à Daoukro par Miaka Oureto qui conduisait une délégation du Front populaire ivoirien (Fpi) chez Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d`Ivoire (Pdci). Contrairement à ces propos ``diplomatiques`` tenus par le secrétaire général du Fpi au sortir du huis clos qu`il a eu avec l`ancien président ivoirien, par ailleurs, président de la Conférence des présidents du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), les discussions, selon nos sources, n`ont pas été amicales par endroit. Spécifiquement, la doléance du Fpi sur la mise en liberté de l`ancien chef de l`Etat Laurent Gbagbo et de certains de ses proches, aurait soulevé le courroux du ``Sphinx de Daoukro``. Henri Konan Bédié, révèle nos sources, a roué de questions embarrassantes, l`actuel homme fort du parti de Laurent Gbagbo. ``Croyez-vous que ce qu`a fait M. Gbagbo, est normal ? Pensez-vous qu`il normal qu`on envoie des chars tuer des pauvres Dames à Abobo ? Que dites-vous des jeunes gens qu`on a instrumentalisés, armés un peu partout, qui ont tué, brûlé vifs des individus innocents ? Pourquoi n`avez-vous rien dit lorsque M. Gbagbo se surarmait pour faire la guerre ?...`` sont quelques interrogations sèches que le président de la Conférence des présidents du Rhdp, aurait posé à son hôte. Les nerfs momentanément à fleur de peau, le président du Pdci, toujours selon nos sources, a fait entendre à Miaka Oureto, que la réconciliation nationale ne saurait s`accommoder de l`impunité face à ``toutes les dérives`` dont s`est rendu coupable le régime déchu. Henri Konan Bédié, dans un langage dépourvu de complaisance, aurait signifié au secrétaire général du Fpi, que le couple Gbagbo, leurs collaborateurs ainsi que toutes les personnes impliquées dans ``les violations flagrantes`` des droits de l`homme pendant la crise postélectorale, devraient rendre compte devant les tribunaux. Bédié qui a rappelé à Miaka Oureto, les quatre mois du blocus de l`hôtel du Golf, instauré contre les dirigeants du Rhdp par l`ex-président Laurent Gbagbo, a demandé à son interlocuteur d`inviter les Refondateurs à arrêter de menacer, et à s`inscrire dans le processus de paix et de réconciliation nationale en cours. Sur les autres questions soulevées par Miaka Oureto, relatives à la recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei), et à la sécurité, Henri Konan Bédié aurait demandé au Secrétaire général du Fpi, de faire confiance au Gouvernement et à la Cei, qui selon lui, travaillent sur ces questions. Faisant baisser la tension, indiquent nos sources, le président de la Conférence des présidents du Rhdp, s`est dit flatté du déplacement de la délégation du Fpi d`Abidjan à Daoukro. Il a encouragé les dirigeants de l`ex-parti au pouvoir, à persévérer dans la voie du dialogue. Notons que la délégation du Fpi était composée, outre Miaka Oureto, de Sebastien Dano Djédjé, Akoun Laurent, et de Mme Odette Lorougnon.

BAMBA Idrissa
bamidcom@yahoo.fr

LIENS PROMOTIONNELS