Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: le CICR rend visite à l`ex-président détenu Laurent Gbagbo
Publié le vendredi 22 juillet 2011   |  AFP


Audiences
© Présidence par Aristide
Audiences : le Président Alassane Ouattara a reçu Beauvert Philippe et Dominique Liemgne, du Comité international de la Croix-Rouge (CICR)
Jeudi 24 mars 2011. Abidjan. Hôtel du Golf, à Cocody.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


GENEVE - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé vendredi avoir effectué une série de visites à un groupe de
personnes détenues ou sous résidence surveillée, parmi lesquelles figure l`ancien Président de la République de Côte d`Ivoire, Laurent Gbagbo.

Les visites ont eu lieu du 18 au 21 juillet à Bouna, Boundiali, Katiola, Korhogo et Odienné, dans le nord du pays, précise un communiqué, indiquant que "l`accès à toutes les personnes arrêtées en lien avec la crise post-électorale a été toujours une priorité pour le CICR".

Laurent Gbag bo a été arrêté le 11 avril après plus de quatre mois de crise née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle du 28 novembre 2010 en faveur d`Alassane Ouattara, et à l`issue de dix jours de guerre dans Abidjan. Il est actuellement en résidence surveillée à Korhogo.

Le CICR s`est refusé à donner davantage de détails sur ses conditions de détention, expliquant que "les observations, recommandations et préoccupations du CICR sont traitées de manière confidentielle avec les autorités détentrices pour s`assurer que les détenus sont traités correctement".

"L`accès à toutes les personnes arrêtées en lien avec la crise post-électorale a été toujours une priorité pour le CICR. Avec l`accord du gouvernement ivoirien, ces visites ont été conduites conformément aux modalités habituelles du CICR qui prévoient notamment la possibilité de s`entretenir sans témoin avec les détenus", explique dans le communiqué Dominique Liengme, responsable de la délégation du CICR à Abidjan.

"Nous continuerons de visiter régulièrement les personnes privées de liberté dans tous les lieux de détention provisoires et permanents du pays afin de s`assurer qu`elles sont traitées avec humanité", a-t-elle ajouté.

Plusieurs dizaines de personnalités, dont l`épouse du président déchu, Simone Gbabgbo, ont été placées en résidence surveillée à Abidjan et dans plusieurs villes du nord du pays après l`arrestation de l`ex-chef de l`Etat par les Forces républicaines (FRCI) du nouveau président.

Depuis le début de l`année 2011, le CICR précise avoir effectué une centaine de visites dans 60 lieux de détention provisoires et permanents sur l`ensemble du territoire ivoirien. Au cours de ces visites, plus de 500 détenus ont été, ou sont toujours, suivis de manière individuelle.

LIENS PROMOTIONNELS