Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Réhabilitation et construction d`infrastructures scolaires : Sem Phillip Carter 3 veut aider l`école ivoirienne
Publié le lundi 25 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil


Présidentielle
© Autre presse par Yacouba Soro/US Embassy Abidjan
Présidentielle du 31 octobre : SEM Phillip Carter III et Mme Mary Beth Leonard expriment les attentes des Etats-Unis d`Amérique
Samedi 16 octobre 2010. Abidjan, résidence de l`Ambassadeur des USA. SEM Phillip Carter III et Mme Mary Beth Leonard, Directrice du Bureau des Affaires Ouest-Africaines au Département d’Etat reçoivent la presse nationale pour échanger sur le thème : "L`importance des élections démocratiques en Côte d`Ivoire : Les attentes des Etats-Unis"


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le ministre de l`Education nationale, Camara Kandia, a reçu en audience l`ambassadeur des Etats Unis en Côte d`Ivoire, Sem Phillip Carter 3, le 22 juillet 2011 à son cabinet au Plateau.

Etait au menu de leur tête-à-tête, la problématique de l`éducation nationale en Côte d`Ivoire.

"Nous sommes en train de voir quelle sorte d`investissements nous pouvoir réaliser au niveau des Etats Unis et avec les autres bailleurs de fonds. Je suis ici pour recevoir les perspectives globales du ministre par rapport au travail qui est en face d`elle afin d`améliorer le système éducatif. Nous avons aussi mis l`accent sur l`éducation des jeunes filles. Je n`ai pas fait de promesse, mais je suis certain d`apporter une assistance", a déclaré le représentant du Président Barack Obama en Côte d`Ivoire à sa sortie d`audience. Pour sa part le ministre Camara Kandia a levé un pan de ses priorités : "(…) Nous avons effectivement parlé de notre système éducatif. Depuis plusieurs années, la Côte d`Ivoire a traversé des moments difficiles sans la création d`une seule infrastructure. Nous avons donc besoin d`infrastructures pour désengorger nos classes. Il y a aussi un besoin d`infrastructures scolaires pour les jeunes filles, surtout que le taux de scolarisation de la petite fille est très faible. Il faut trouver un programme pour relever ce taux. Le développement du pays se fera avec ses jeunes filles avec la création de lycées de jeunes filles dans les zones Nord, Sud, Ouest, est et Centre. Il y a aussi la formation ou le recyclage des enseignants déjà en fonction(…)"

Foumséké Coulibaly

LIENS PROMOTIONNELS