Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Daloa / Exploitation des enfants, Koné Kafana Gilbert dénonce des abus
Publié le mardi 26 juillet 2011   |  Le Democrate


Activités
© Abidjan.net par Nathan Koné
Activités gouvernementales: le nouveau gouvernement a tenu son premier Conseil des ministres
Vendredi 3 juin 2011. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement. Photo: Gilbert Kafana Koné, Ministre d’Etat, Ministre de l`Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La salle de réunion de la Préfecture de Daloa, a servi de cadre le mercredi dernier à une séance de travail entre le Ministre d’Etat, Ministre de l’emploi, des affaires sociales et de la solidarité Koné Kafana Gilbert, Malick Tohé Secrétaire Exécutif du Système de Suivi du travail des enfants et les populations, sur la lutte et le travail des enfants. Au cours de cette rencontre, le ministre les a instruits sur les formes de travail des enfants dans la cacao-culture. « Le cacao ivoirien est menacé. Et si nous ne prenons garde, notre cacao risque de ne plus être vendu sur le marché international Américain parce qu’on nous reproche d’utiliser les enfants, a-t-il averti». Pour lui, « il s’agit de répondre aux aspirations des consommateurs internationaux », a-t-il indiqué. Kouakou Jacques et Fulgence N’Guessan, respectivement Pca de Cafd et de Kavokiva ont entrepris des efforts depuis plus de trois ans pour l’un, et huit ans pour l’autre à l’effet d’« éradiquer ce fléau qu’est le travail des enfants dans la cacao-culture ; des actions qui leur ont valu la certification Raiforest et Flo. Les solutions à ce problème, clament-ils, est la revalorisation des prix du kilogramme de cacao pour que le producteur sorte de l’état de pauvreté dû aux intermédiaires et pisteurs ». En réponse à ces préoccupations, le Ministre d’Etat conclut que les parents que nous sommes continuent d’utiliser les enfants, notre cacao prendra un coup. Faisons un effort pour nous mettre au diapason des normes internationales.

Tapé Ambroise,
Un correspondant particulier

LIENS PROMOTIONNELS