Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article


Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Côte d`Ivoire : RSF réclame la libération d`un journaliste pro-Gbagbo
Publié le mardi 26 juillet 2011   |  AFP


Presse
© 20minutes.fr par DR
Presse : Jean-François Julliard, secrétaire général de "Reporters sans frontières"


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Presse 2011
Abidjan, Reporters sans frontières (RSF) a réclamé mardi la "libération immédiate" d`un journaliste proche du régime du président
ivoirien déchu Laurent Gbagbo, et dit son refus de "règlements de comptes".

L`ONG de défense de la presse "est très inquiète" pour Hermann Aboa, journaliste de l`ex-télévision publique RTI, en détention préventive depuis le 21 juillet à Abidjan pour "attentat-complot contre l`autorité de l`Etat" et qui risque "la prison à perpétuité", indique-t-elle dans un communiqué.

Hermann Aboa - qui selon l`ONG est "bien traité" - animait une émission, "Raison d`Etat", qui était l`une des tribunes les plus virulentes du camp Gbagbo sur la RTI durant la meurtrière crise post-électorale (novembre 2010-avril 2011) conclue le 11 avril avec l`arrestation de M. Gbagbo.

"Bien sûr la RTI a joué un rôle souvent choquant sous la présidence de Laurent Gbagbo et même parfois scandaleux" en servant d`"outil de propagande au régime", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de RSF.

"Mais les poursuites contre certains de ses journalistes nous inquiètent car elles s`apparentent à des règlements de comptes et sont loin" de la réconciliation nationale proclamée par le nouveau président Alassane Ouattara, a-t-il ajouté.

D`autres journalistes ou ex-journalistes proches du régime déchu sont détenus ou en résidence surveillée, notamment Franck Anderson Kouassi, président de l`ex-Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA).

Le siège de Notre voie (quotidien du parti de M. Gbagbo) reste occupé par les Forces républicaines (FRCI, nouvelle armée).

"Plus de trois mois après l`installation du président Alassane Ouattara, les journalistes de la presse d`opposition ou indépendants travaillent toujours la peur au ventre", dénonce RSF.

LIENS PROMOTIONNELS