Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Exilé au Ghana, un haut gradé des forces pro-Gbagbo de retour à Abidjan
Publié le vendredi 29 juillet 2011   |  AFP


Sécurité
© Abidjan.net par DR
Sécurité : le colonel-major Boniface Konan a mis fin à mis fin a son exil
Vendredi 29 juillet 2011. Abidjan. Aéroport international de Port-Bouet. Photo: le colonel-major Boniface Konan, ex-com` théâtre des opérations et chef des commandos fusiliers marins (FUMACO) est rentré en compagnie de nombreux autres exilés


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


L`un des plus hauts cadres des forces de l`ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, le colonel-major Boniface Konan, est revenu vendredi de son exil au Ghana, répondant à l`appel du gouvernement près de quatre mois après la fin de la crise post-électorale, a constaté l`AFP.

Ancien "commandant du théâtre des opérations" ("com-théâtre"), ce militaire respecté au sein des ex-Forces de défense et de sécurité (FDS) de Laurent Gbagbo est revenu avec le ministre délégué à la Défense Paul Koffi Koffi et celui de l`Intégration africaine Adama Bictogo.

La délégation gouvernementale a effectué cette semaine un séjour au Ghana voisin - où des responsables politiques du régime déchu ont aussi trouvé refuge - pour convaincre les ex-FDS en exil de rentrer.

Le 21 juillet, le nouveau président Alassane Ouattara a sommé les éléments ex-FDS qui ne l`ont pas encore fait de reprendre le service d`ici fin juillet au sein des nouvelles Forces républicaines (FRCI), sous peine d`être radiés, et garanti leur sécurité.

Le colonel-major Konan est rentré avec trois autres officiers "de grande valeur", a expliqué devant la presse Adama Bictogo. Parmi eux figure Oulaï Delafosse, ex-préfet militaire dans l`ouest.

Le ministre de l`Intérieur Hamed Bakayoko a vu un "signal fort" dans le retour de l`ancien "com-théâtre". "Son retour va certainement engendrer d`autres retours dans les jours qui viennent", a-t-il assuré.

"C`est forcément un peu la crainte, l`hésitation" qui empêchent le retour des ex-FDS encore au Ghana, a-t-il reconnu. Il a dit ne pas avoir "une idée précise" du nombre de militaires exilés, mais selon lui beaucoup sont déjà revenus "dans la discrétion".

"Nous sommes disposés à trouver des arrangements pour que la réconciliation
soit réelle", a affirmé M. Bakayoko.

La crise née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à la présidentielle de novembre 2010 a fait au moins 3.000 morts et s`est conclue par l`arrestation de l`ex-chef d`Etat le 11 avril après deux semaines de guerre.

LIENS PROMOTIONNELS