Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article


Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Côte d`Ivoire: TV publique absente pour le retour de Ouattara, patron limogé
Publié le lundi 1 aot 2011   |  AFP


Crise
© Abidjan.net par Prisca
Crise post-électorale : Le premier ministre Guillaume Soro fait le point de sa tournée africaine
Samedi 12 février 2011. Abidjan. Hôtel du Golf. Photo: Brou Aka Pascal, Directeur général de la RTI nommé par le Président Ouattara


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Abidjan - Le patron de la télévision publique ivoirienne a été limogé par le président Alassane Ouattara après de "graves
dysfonctionnements", notamment l`absence d`équipe pour couvrir son retour des Etats-Unis, a-t-on appris lundi de source officielle.
M. Ouattara a mis fin samedi par décret aux fonctions de Pascal Brou Aka
comme directeur général de la RTI (Radiodiffusion Télévision ivoirienne), qui
est remplacé par l`un de ses adjoints, Lazare Sayé Aka, a indiqué dans un
communiqué le ministre de la Communication, Souleymane Diakité.
"Cette décision est la conséquence de graves dysfonctionnements observés
dans la gestion quotidienne de la RTI. Ces dysfonctionnements ont atteint leur
paroxysme" samedi, "aucune équipe de reportage" n`ayant été dépêchée pour
couvrir le retour à Abidjan du chef de l`Etat de sa visite aux Etats-Unis,
a-t-il expliqué.
"Des dispositions sont prises pour éviter à l`avenir que de si fâcheux
incidents ne surviennent", a affirmé le ministre.
Officiellement patron de la RTI, Pascal Brou Aka était dans les faits le
patron de la TCI (Télévision Côte d`Ivoire), les installations de la RTI ayant
été détruites durant la crise post-électorale récente et les combats du début
avril.
La TCI avait été créée début 2011 par le camp Ouattara, cloîtré au Golf
hôtel d`Abidjan, pour contrer la propagande de la RTI, alors contrôlée par les
partisans de l`ex-président Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril.
La RTI doit recommencer à émettre sous peu, le sort de la TCI - "télé de
propagande du nouveau pouvoir", écrit lundi Notre voie, journal pro-Gbagbo -
restant incertain.
Pascal Brou Aka "a été la première victime directe de la rigueur Ouattara",
commentait Nord-Sud, quotidien proche du pouvoir.
"La rigueur, c`est bien. Mais autour du président de la République,
beaucoup de choses ne tournent pas encore rond", nuançait Le Nouveau réveil,
organe du parti de l`ancien président Henri Konan Bédié, principal allié de M.
Ouattara.
tmo/ck/jlb

LIENS PROMOTIONNELS