Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article


Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Rti : 48h heures après son limogeage - Brou Aka Pascal réagit et promet le grand déballage
Publié le mardi 2 aot 2011   |  Soir Info


Crise
© Abidjan.net par Prisca
Crise post-électorale : Le premier ministre Guillaume Soro fait le point de sa tournée africaine
Samedi 12 février 2011. Abidjan. Hôtel du Golf. Photo: Brou Aka Pascal, Directeur général de la RTI nommé par le Président Ouattara


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Démis le week-end dernier, de ses fonctions de Directeur général (Dg) de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), Brou Aka Pascal que nous avons joint, le lundi 1er août 2011, au téléphone, s'est, pour la première fois, prononcé sur la question. S'il est vrai que le journaliste, d'un ton assez mesuré, a évité de glisser sur le terrain de la polémique, il semble reconnaître, toutefois, sa part de responsabilité dans ce ''dysfonctionnement'', tout en regrettant la sanction ''sélective'' dont il écope. «C'est vrai nous avons été pris de court à l'aéroport. Je n'y étais pas mais, nous n'étions pas les seuls. Personne n'y était. Bon, la sanction est tombée et on doit l'assumer», a-t-il déclaré, 48 heures après. Avant de nous inviter à la cérémonie de passation de charges prévue pour ce mardi 2 août 2011, entre Aka Sayé Lazare, son ancien proche collaborateur qui occupera désormais les fonctions de Directeur général par intérim de la Rti et lui. «Je vous invite à la passation de charges qui aura lieu demain matin (ce matin: Ndlr) à partir de 10 heures, à la Maison de la Télévision. J'aurai à répondre, à cette occasion, à toutes vos préoccupations ainsi qu'à bien d'autres», a-t-il ajouté. Quant à savoir s'il épouse l'hypothèse d'un complot contre sa personne, Brou Aka Pascal a plutôt joué la carte de la prudence. «Excusez-moi, je n'ai pas l'envie d'en dire davantage. Je crois que demain (aujourd'hui: Ndlr), je vais répondre à toutes vos questions si vous venez à la passation de charges. J'aurais des choses à dire», a-t-il coupé court, comme pour évacuer le sujet. Également interrogé sur les accusations de ''surfacturation et de détournement'' dont il se serait rendu coupable, selon la presse, l'ancien Directeur général de la Rti est aussitôt sorti de sa ''réserve''. « Écoutez, les gens parlent sans peut-être me connaître. Je ne suis pas ce type de personne. Ce matin (hier matin: Ndlr), j'ai lu plusieurs journaux évoquant cette affaire ». Et l'ex-Dg de citer le confrère qui, selon lui, a fait cas de ces graves accusations : » Je n'ai pas encore lu l'article mais on m'a appelé pour me le dire. Mais, je crois qu'il faut faire attention à ce qu'on avance parce que ce sont des accusations sans fondement », a-t-il répondu. Enfin, à la question de savoir si le moral avait pris un coup, le journaliste qui promet un grand déballage nous a, une fois encore, ramené à la cérémonie de ce matin. «Je ne peux pas parler maintenant. Comme je vous l'ai dit plus haut, je vous invite à la passation de charges», coupant ainsi court, cet entretien téléphonique qui commençait à être assez agaçant pour notre interlocuteur. Rappelons que c'est suite à un communiqué signé du ministre de la Communication, Diakité Coty Souleymane et rendu public le dimanche 31 juillet 2011, sur les antennes de Tci (Télévision Côte d'Ivoire) que l'opinion publique nationale et internationale a été informée de cette décision. ''Le samedi 30 juillet, le président de la République, Son Excellence Alassane Ouattara, a signé un décret mettant fin aux fonction de Monsieur Aka Brou Pascal, en qualité de directeur général de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), ainsi qu'à son intérim à la direction générale adjoint de la radiodiffusion. Monsieur Aka Sayé Lazare a été nommé directeur général par intérim de la Rti et direction générale adjoint par intérim de la radiodiffusion, pour assurer la continuité de la gestion de l'entreprise. Cette décision est la conséquence du grave dysfonctionnement observé dans la gestion quotidienne de la Rti. Ces dysfonctionnements ont atteint leur paroxysme le samedi 30 juillet dernier. En effet, la direction générale de la Rti n'a dépêché aucune équipe de reportage pour assurer la couverture du retour du Président de la République de sa visite aux États-Unis d'Amérique. Le ministre de la Communication informe les Ivoiriens que des dispositions sont prises pour éviter à l'avenir que de si fâcheux incidents ne surviennent. Il invite, par ailleurs, tous les travailleurs des médias d'État, à se mobiliser afin d'offrir à notre pays des organes de presse publique dignes des nouvelles ambitions que nourrissent nos dirigeants pour la Côte d'Ivoire. Une passation de charges aura lieu le mardi 02 août 2011 à 10h00 au siège de la Rti à Cocody'', indique ledit communiqué qui donne ainsi les raisons officielles de ce débarquement surprise.

Claude Dassé

LIENS PROMOTIONNELS