Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article


Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Taabo / Paquinou Décalé 2011- N’guess Bon Sens donne le ton
Publié le mercredi 3 aot 2011   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le lancement de ‘’Paquinou Décalé 2011’’, a eu lieu le samedi 30 juillet à la salle de cérémonie de la cité de Taabo. Suite aux derniers évènements qu’a vécus la Côte d’ Ivoire, et pour ne pas priver les Ivoiriens de la « Paquinou », célébration hautement spirituelle pour les chrétiens, le studio Eléphant en partenariat avec Hoya de Honoré Yaï, a donc tenu au renouvellement de cette fête. En sortant « Paquinou » de ses contrées traditionnelles pour la transplanter à Abidjan cette année. ‘’Paquinou Décalé 2011’’ se déroulera donc du 5 au 8 Octobre 2011, au palais de la culture de Treichville. A en croire Ken Adamo, président de l’Union Nationale des Artistes de Côte d’Ivoire, « Paquinou Décalé 2011 » est une gigantesque manifestation socioculturelle, une plate-forme d’expression de cultures modernes et traditionnelles du peuple baoulé. ‘’Les Ivoiriens auront donc l’occasion de découvrir et d’apprécier dans toutes leurs splendeurs les chants, les danses, les artistes, les instruments de musique traditionnelle, l’art culinaire et vestimentaire’’, a-t-il révélé. Toujours selon Ken Adamo, la célébration de cette fête permettra aux Ivoiriens de se retrouver après les affres de la guerre de la période post- électorale pour magnifier l’amour, la fraternité, la paix retrouvée mais surtout de rattraper l’étape de Pâques, édition 2011. Dans la soirée précisément vers 22 heures, un concert a eu lieu à la salle de cinéma de la cité de Taabo. Un peu réticent au départ, les spectateurs ont accouru vers la salle, dès l’arrivée du ministre de la Culture et de la Francophonie, Bandaman Maurice. Le ministre s’est réjoui du fait que la salle soit à moitié comble avant de poursuivre : ‘’Il faut payer pour encourager les artistes qui en ont besoin pour vivre. Chaque Ivoirien doit vivre de son métier et je vous donne rendez-vous dans un an pour en voir les résultats’’. Au cours de ce concert, le peuple a été ravi d’entendre et de voir N’guess Bon Sens, avec ses chansons pleines de significations... Plusieurs autres artistes ont égayé le public notamment Sidonie la tigresse, Everino, Aslook le Yorouba de la musique zouglou... La population de Taabo a montré sa joie en esquissant des pas de danse au son des différentes mélodies de la soirée.

Larissa G, envoyée spéciale

LIENS PROMOTIONNELS