Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Après sa nomination au sein des Forces spéciales ivoiriennes / Le Commandant Fofana Losséni : « Le Président Alassane Ouattara a reconnu notre mérite »
Publié le samedi 6 aot 2011   |  Ivoire-Presse


Forces
© Ministères par DR
Forces républicaines: le Commandant Fofana Lossény, du Groupement tactique 6
Man. le Commandant Fofana Lossény, du Groupement tactique 6 des Forces républicaines


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Il est tout heureux le Cdt Fofana Losséni qui avec ses frères d’armes vient d’être nommé au sein des Forces spéciales créées par la haute hiérarchie militaire de l’Etat de Côte d’Ivoire. Cette nomination vient selon lui pour couronner une lutte engagée depuis le 19 septembre 2002. Ce jour-là, l’ex-élément de la force d’intervention rapide para-commando (Firpac) et ses camarades d’infortune contraints à un exil qu’ils ne digéraient pas ont fait une entrée très bruyante au pays. Un peu plus de neuf ans plus tard, grâce au génie politique de leur Secrétaire Général, Guillaume Soro, ceux que l’on connaîtra plus tard sous l’appellation de commandant de zone militaire des Forces armées des Forces Nouvelles vont instaurer un nouvel ordre politique en Côte d’Ivoire. C’est qu’à la suite de l’élection présidentielle en deux tours qui a vu deux vainqueurs proclamés par la Commission Electorale indépendante et le Conseil constitutionnel, une guerre s’est engagée entre partisans des deux ex-candidats, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Ce dernier, reconnu par la majorité des ivoiriens a été reconnu vainqueur par la Commission électorale indépendante sur la base du vote des ivoiriens à hauteur de 54,10°/°. Ne voulant pas reconnaître sa défaîte et par conséquent une sortie peu glorieuse, Laurent Gbagbo et ses hommes allaument les fronts par l’ouest du pays. Or, dans cette région, le Cdt Fofana Losséni veillait au grain, attendant l’occasion propice pour un assaut final espéré depuis 2003. Quand les mercenaires et miliciens pro-Gbagbo font tonner la poudre le 24 février 2011, le Cdt Fofana Losséni a trouvé là le motif pour déclencher une avalanche sur toute l’arrière-zone non conquise par les Forces Nouvelles. Les uns après les autres, les départements du Moyen-cavally vont tous être conquis par les Forces armées des Forces Nouvelles jusqu’à leur fusion au sein des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Par sa bravoure et son abnégation, le Cdt Fofana Losséni alias Loss « le déclencheur » a permis à la CÖTE D4Ivoire d’éviter une rwandisation de l’ouest ivoirien. Ses hommes et lui ont eu en effet à combattre un peu plus de 13 mille mercenaires et miliciens appuyés par quelques fidèles au sein des ex-forces de défense et de sécurité (Fds-ci). Beaucoup s’interrogeaient sur l’avenir de ces jeunes militaires qui ont bénéficié d’une élévation en grade de par la volonté du Secrétaire Général des Forces Nouvelles, Guillaume Soro. Les Accords politiques de Ouagadougou prévoyaient leur mise à la retraite par anticipation tout en conservant leurs grades à titre opérationnel. Mais, l’engagement des chefs militaires des ex-Fafn qui a permis au Dr Alassane Ouattara de s’installer au pouvoir a changé la donne. Les ex-com’zones ont été promus à différents postes de responsabilité. Et le Cdt Fofana Losséni n’a pas été oublié. Cette marque de reconnaissance ne laisse pas de marbre l’homme. « Je suis fier de cette marque de reconnaissance qui traduit l’adhésion de l’ETAT à notre combat pour la démocratie dans notre pays, le Président Alassane Ouattara a reconnu notre mérite qui a été de nous battre au risque de nos vies, chacun dans une région du pays pour qu’advienne ce nouvel ordre salué par tous ». Poursuivant, il affirme que « nous n’avons pas lutté inutilement ». Le Cdt Fofana Losséni a été celui par qui s’est dessinée la victoire militaire des forces républicaines. Avec l’appui de ses adjoints du théâtre des opérations, les commandants Traoré DRAMANE ET Ousmane Coulibaly alias Ben Laden, Loss a vaincu la soldatesque pro-Gbagbo. Il s’est évertué à éviter un embrasement de la région de l’ouest considérée comme une poudrière dans notre pays. L’ex-pouvoir Fpi y avait prédisposé un arsenal de guerre impressionnant qui est tombé aux mains des hommes du Cdt Fofana Losséni. A Duékoué, épicentre des affrontements, l’homme a su, contrairement à la propagande secourir les guéré dont un nombre impressionnant de jeunes a intégré les milices pro-Gbagbo. De la sécurisation à la sensibilisation pour le vivre ensemble dans la paix et le pardon, le Cdt Fofana Losséni a de quoi être fier. Les ivoiriens, toutes tendances confondues ont retrouvé la joie de vivre dans leur pays. C’est le mérite du juste combat qui a été reconnu par cette nomination au sein des forces spéciales avec les autres chefs militaires issus des ex-Fafn tels Koné Gaoussou et Koné Zakaria.

Edgar Kouassi

LIENS PROMOTIONNELS