Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Événements post électoraux : Laurent Gbagbo et son épouse inculpés
Publié le vendredi 19 aot 2011   |  Le Mandat


Cérémonie
© Reuters
Cérémonie : Hommages du Président Laurent Gbagbo aux Forces de défense et de sécurité (FDS) tombés aux champs d`honneur
Ivory Coast strongman Laurent Gbagbo (R) and his wife Simone (L), attend a ceremony, on February 4, 2011 in Abidjan, to pay tribute to thirty-two members of the National Armed Forces of Ivory Coast (FANCI) that lost their lives during the post-electoral violence, spawned by the November 28, 2010 presidential elections. International sanctions against Ivory Coast strongman Laurent Gbagbo are beginning to bite with ordinary Ivorians feeling the pinch as the country`s once-vibrant economy suffers


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le procureur de la République, Simplice Koffi, a animé une conférence de presse hier, à Abidjan, pour annoncer l’inculpation de l’ancien chef de L’Etat, Laurent Gbagbo et son épouse Simone Ehivet.

Après la crise post électorale, le parquet d’Abidjan a, sur instruction du ministre de la Justice, ouvert une enquête. C’est dans cette lancée que le juge d’instruction a inculpé hier, 18 août, M. Laurent Gbagbo, pour crimes économiques et l’a placé en détention préventive. Il demeure sur place dans le local où il a été assigné à résidence, à Korhogo. Quant à son épouse, Simone Ehivet Gbagbo, elle a été inculpée, le 16 août et aussi placée en détention préventive. Elle sera incessamment transférée à la Maison d’arrêt et de Correction d’Odienné. Ainsi, toutes les personnes assignées à résidence par décret sont désormais sous contrôle judiciaire. Les visites et autres activités subséquentes sont soumises à l’appréciation du juge, a déclaré le procureur de la République. Concernant les infractions
d’atteinte à la sûreté de l’Etat, le médecin personnel de l’ancien Président, le docteur Blé Christophe a été inculpé et placé en détention préventive, à Korhogo. Pour ce qui est de l’enlèvement, de la séquestration et de l’assassinat de Yves Lambelin et de ses compagnons, hier, le général Dogbo Blé, ancien commandant de la Garde républicaine a été inculpé et placé en détention préventive.

Ainsi, l’information ouverte le 28 avril 2011, a permis d’inculper 13 personnes dont 4 miliciens, un officier général, 4 officiers, 2 soldats, tous de la Garde républicaine, un officier des sapeurs-pompiers militaires et un commissaire de police. Le Procureur de la République a noté que les enquêtes se poursuivent à ce niveau. S’agissant de l’information ouverte le 05 mai 2011 , elle a permis d’inculper et de placer en détention préventive 5 militaires de la Garde républicaine et un soldat du bataillon blindé. Poursuivant, ses propos, le procureur a annoncé que deux mandats d’Arrêt ont été lancés contre deux éléments de la Garde républicaine identifiés comme faisant partie des auteurs présumés
des faits.

Patrick N’guessan

LIENS PROMOTIONNELS