Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Exilés au Togo, Des réfugiés ivoiriens s`illustrent dans les bagarres de rue à Lomé
Publié le mardi 23 aout 2011   |  L'Inter




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dure, dure la cohabitation entre certains réfugiés ivoiriens et leurs tuteurs togolais. En l'espace d'un mois, ils se sont tapés dessus, au moins deux fois, pour des futilités. La dernière en date, le 14 août denier dans le camp d'Avépozo, une localité située à la sortie Est de Lomé, où Ivoiriens et Togolais se sont affrontés faisant plusieurs blessés dont un cas jugé très grave. Selon un site togolais qui relaie l'information, tout serait parti d'un bruit musical de voisinage. En effet, un habitant de la cité jouant de la musique de façon assourdissante ne permettait pas aux membres d'une association de quartier de tenir convenablement leur réunion dominicale dans les parages. Ce faisant, ceux-ci ont plaidé pour obtenir la bonne compréhension de l'accroc de musique, qui a consenti à baisser le volume de l'appareil. Mais on ne sait trop pour quelle raison, des réfugiés ivoiriens qui éclusaient un nombre trop conséquent de bière dans les environs protestent. Habitués certainement des nuisances sonores des bars et maquis de la ''Rue princesse'' de Yopougon et des ''Mille maquis'' de Marcory, ils n'ont pas hésité à aller de leur chef remonter le volume. Face à l'insistance des membres de l'association à obtenir à nouveau une baisse de volume, les pensionnaires ivoiriens, rapporte notre source, auraient bandé les muscles. Un uppercut bien ajusté d'un Ivoirien a vite mis au tapis le premier Togolais qui s'est avisé de jouer au moralisateur. Aussitôt, la bagarre se généralise. Les Togolais ne sont pas du genre à vite jeter l'éponge, ils se battent comme ils peuvent dans un bruit de casse et de chaises renversées. Sérieusement mis en difficulté du fait de l'alcool ingurgité, les réfugiés ivoiriens ont brisé des bouteilles pour agresser leurs adversaires. L'un des blessés tombe dans les pommes suite à ses blessures. Selon le site, qui a livré l'information, ce n'est pas la première fois, apprend-on, que les réfugiés ivoiriens s'illustrent de cette manière au pays des Gnassingbé. Le 23 juillet dernier, des réfugiés du même camp d'Avépozo s'étaient affrontés avec des gendarmes au cours d'une assemblée générale devant élire le représentant chargé des relations avec les autorités togolaises et le HCR. Au cours de cette bagarre, les hommes de loi ont dû user de la manière forte pour calmer les velléités. Dans la capitale togolaise, l'on ne comprend pas les agissements de ces Ivoiriens qu'on accuse de donner chaque jour dans la provocation pour mieux taxer leur pays d'asile d'inhospitalier.

G. DE GNAMIEN


Code : Refuge ivoire
Légende : Les réfugiés ivoiriens au Togo ont une mauvaise réputation

LIENS PROMOTIONNELS