Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Les Forces nouvelles veulent un redéploiement progressif des services des douanes
Publié le lundi 29 aout 2011   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Korhogo, Le directeur de cabinet adjoint du secrétaire général des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion), Cissé Sindou a fait savoir jeudi à Korhogo, que les FN ont demandé l’achèvement des réglages au niveau des services des douanes redéployés à Bouaké, avant de transposer progressivement le schéma définitif dans les autres localités telles que Ouangolodougou et Korhogo.

M. Cissé a donné la position des FN, lors d’une réunion d’échanges avec les populations locales présidée par le préfet de la région des sSvanes et du département de Korhogo, Daouda Ouattara. « Les douaniers ont commencé à Bouaké, mais il y a des problèmes », a-t-il noté, citant en guise d’exemple, des personnes qui lui ont témoigné que les quittances délivrées par les douaniers de Bouaké n’étaient pas reconnues par leurs collèges de Tiébissou et Yamoussoukro.

« Une chose est la volonté politique exprimée par l’Etat de Côte d’Ivoire, mais l’application de cette décision doit se faire avec la bonne intelligence. La bonne intelligence signifie que nous qui sommes sur le terrain, les préfets, les FRCI et les FN, devons trouver les moyens et les méthodes intelligents pour appliquer la décision du gouvernement sur le terrain», a-t-il affirmé.

Cissé Sindou a demandé aux populations d’observer « encore une fois de plus, la patience », parce que les FN continueront de percevoir des taxes durant un certains temps, avant de promettre la suppression de toutes les formes de taxations d’ici « un mois, au plus un mois et demi ».

Il a fait observer, par ailleurs, qu’il y a eu certes nomination des chefs au niveau de la police et la gendarmerie, « mais les effets de prise en compte ne sont pas une réalité sur le terrain ». Il a ajouté que le fonctionnement de la base pour la défense et la sécurité des ex-zones CNO n’est pas non plus réalité sur le terrain.

(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS