Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article


Comment

Dernières dépêches



Santé

La ministre ivoirienne de la Santé et de la Lutte contre le Sida promet de gagner la bataille contre les grandes endémies
Publié le lundi 29 aout 2011   |  AIP


61ème
© Ministères par DR
61ème réunion du comité régional de l’OMS : des centaines de scientifiques attendus à Yamoussoukro
Mercredi 24 aout 2011. Abidjan. Salle de conférence du ministère de la Communication, Tour C, 16e étage, au Plateau. Mme Thérèse N’Dri Yoman, ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, présidente du comité d’organisation de la 61ème réunion du comité régional de l’Organisation mondiale de la santé fait le point des préparatifs de cette importante rencontre qui se tiendra à Yamoussoukro, à partir du 29 août prochain


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Yamoussoukro, La ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Pr Thérèse N’Dri Yoman dit avoir « l’intime conviction qu’avec des hommes et des femmes de défi » que représentent ses pairs et les experts africains de la Santé, la bataille contre les grandes endémies sera gagnée en faveur des populations.

Lundi lors de l’ouverture de la 61ème session du Comité régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui se déroule à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, la ministre ivoirienne a souhaité que la réunion se caractérise par la pertinence des stratégies à élaborer pour éradiquer les fléaux que sont la polio, le choléra, le paludisme, la rougeole, la fièvre jaune.

Pr N’Dri Yoman a souligné qu’ailleurs, ces endémies ont été éradiquées ou sont en voie de l’être, alors qu’elles persistent sur le continent africain. « Il nous faut faciliter l’accès des populations au traitement », a-t-elle insisté.

« A travers le thème central de cette réunion à savoir ‘’Financement de la santé: partage d’expériences dans la sécurisation de fonds pour atteindre les objectifs de développement sanitaires nationaux’’, il s’agit pour l’Afrique de relever les grands défis qui s’imposent encore à nos Etats comme urgences de santé publique. Ce sont la mortalité maternelle et infantile élevée », a ajouté la ministre.

Elle a exprimé son vœu que la 61ème session ne soit pas seulement « une session d’espoirs et de grandes espérances, mais plutôt une session d’actions agissantes pour nos populations ». Plus de 600 experts participent à cette rencontre continentale qui prend fin vendredi.

(AIP

LIENS PROMOTIONNELS