Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Mission du Fmi à Abidjan depuis hier : Les assurances du ministre Charles Diby
Publié le jeudi 1 septembre 2011   |  Nord-Sud


Projet
© Abidjan.net par Prisca
Projet d’urgence d’infrastructures urbaines (PUIUR) : La Banque Mondiale décaisse 25 milliards pour la poursuite des travaux
Mardi 20 juillet 2010. Abidjan, cabinet du ministre de l’Economie et des Finances au Plateau. Signature d`un accord de don de 25 milliards supplémentaires pour la poursuite des travaux lancés le 9 septembre 2008. Photo: le ministre Charles Koffi Diby


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Une seconde visite à Abidjan en l’espace de trois mois. Les institutions de Bretton Woods marquent ainsi leur volonté à accompagner l’économie ivoirienne dans sa normalisation. En effet, une nouvelle mission du Fonds monétaire international (Fmi) séjourne, depuis hier, dans la capitale économique pour évaluer les conditions de la reprise avec les autorités ivoiriennes. Au cours de la réunion préliminaire qui a eu lieu au cabinet du ministre de l’Economie et des finances, la chef de délégation du Fmi, Mme Doris Ross a indiqué que la priorité doit être donnée aux investissements et à l’engagement du secteur privé dans le processus de remise en ordre de l’économie nationale. Pour sa part, le ministre de l’Economie et des finances s’est voulu plus rassurant. Selon Charles Diby Koffi, la Côte d’Ivoire est déjà engagée dans l’implication du secteur privé d’autant que, dans son ambition de redynamiser très rapidement l’économie du pays, le gouvernement a mis en place une plate-forme de partenariat secteur privé-secteur public. Cette plate-forme devrait permettre ainsi de créer une synergie d’actions et de booster une convergence de vue entre les deux parties. D’une manière générale, a indiqué le ministre, le gouvernement attend de cette mission (qui prend fin le 14 septembre) qu’elle aboutisse à la facilité de crédit rapide. «Nous devons soutenir le programme censé nous conduire vers le point d’achèvement de l’initiative Ppte (Pays pauvres très endettés). Ce point doit être atteint au 2ème semestre 2012. Toutefois, il s’agit d’aller au-delà», a affirmé Charles Diby. Pour lui, il faut que les populations ressentent dans leur quotidien les effets de ce programme. Et le président de la République, Alassane Ouattara y tient fermement.

Cissé Cheick Ely



Une mission du FMI en Côte d`Ivoire pour un nouveau programme économique
Publié le: 1/9/2011  |  RTI

LIENS PROMOTIONNELS