Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Ouattara-Anaky au palais, mardi Les dessous d’un tête-à-tête
Publié le jeudi 8 septembre 2011   |  Nord-Sud


Audiences
© Présidence par Aristide
Audiences du chef de l`Etat : le Président Alassane Ouattara reçoit Anaky Kobenan
Mardi 6 septembre 2011. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Le Président Alassane Ouattara reçoit le président du Mouvement des forces d’avenir (Mfa), Innocent Anaky Kobenan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président du Mfa a signé son retour dans la grande famille des Houphouétistes, mardi. Mais au-delà des retrouvailles avec le président de la République qui lui a accordé une audience, Innocent Anaky Kobena pourrait apprécier les offres alléchantes qu’il lui aurait faites.

Un froid s’était installé entre le président du Mouvement des forces d’avenir (Mfa) et ses alliés, membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et pour la paix (Rhdp). Ce refroidissement des relations entre les ‘’frères houphouétistes‘’ était survenu au lendemain de la formation du gouvernement, le 1er juin dernier, où Innocent Anaky Kobena avait estimé qu’il avait été mal servi dans le partage des postes. Mécontent, le président du Mfa s’en était insurgé à travers plusieurs déclarations. Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Et on peut dire que depuis mardi dernier la palabre est finie. Les propos tenus par Innocent Anaky Kobena lui-même l’attestent. « Quel que soit ce qu’il peut avoir comme aléa ou soubresaut au moment où on forme un gouvernement, ça n’a rien à voir avec une alliance politique aussi forte que le Rhdp qui a été conclue depuis 2005 et donc qui est restée solide pendant 5 années et a eu gain de cause avec ces élections que nous venons de terminer. Il n’y a absolument aucun problème au niveau du Rhdp. C’est une alliance politique que je considère. Il n’y aura jamais de brouille entre le Rhdp et le Mfa d’Anaky Kobena », confiait-il visiblement heureux, au sortir de l’audience que lui a accordée, ce jour-là, le chef de l’Etat au palais présidentiel. Le linge sale a donc été lavé en famille, si on doit s’en tenir à la déclaration d’Anaky. Mais des sources crédibles qui lui sont proches, chuchotent que l’hôte du PR a bien d’autres raisons d’être si détendu. Ces sources qui se félicitent qu’il soit enfin « revenu à de meilleurs sentiments », savourent aussi sa victoire ( ?). Selon elles, si le chef de l’Etat a appelé Anaky Kobena, c’est parce que tout d’abord la médiation de l’ombre qu’a menée le doyen du Rhdp, Henri Konan Bédié, a été favorable à son jeune frère houphouétiste. On se souvient que de retour d’un séjour dans la Zanzan (Bondoukou), le lundi 22 août dernier, le président du Mfa avait marqué une escale à Daoukro. Pour « saluer » son aîné Bédié, mais surtout pour évoquer l’unité de la famille. Outre l’intervention du ‘’Sphinx de Daoukro‘’ auprès du président de la République, celui-ci n’avait pas occulté l’appel de pied, sous la forme d’une colère simulée que lui faisait Innocent Anaky, argumentent ces mêmes sources. Celles-ci croient savoir, en effet, qu’il avait des « surprises agréables » pour lui. Et, mardi a été le bon jour pour les lui révéler. Ainsi, Anaky Kobenan pourrait accompagner Henri Konan Bédié à la remise du Prix Félix Houphouet-Boigny, le 14 septembre prochain, à Paris, en France. Mais, il n’y aura pas que lui puisque le président de la République est annoncé à cet important rendez-vous de la célébration de la paix. L’image qui se projette d’ores et déjà de la présence de tous les ‘’frères houphouétistes‘’ n’est autre que celle de la fraternité et de la gestion commune du pouvoir qu’avait annoncée le Rhdp, lors de la campagne présidentielle. Et puis, enfin, devrait-on dire, la cerise sur le gâteau qui attendrait Anaky, serait la fonction de la Haute autorité portuaire. Celui qui a boudé les postes ministériels et administratifs pourrait en tirer grand profit, par sa nomination à la tête de la Haute autorité portuaire. De quoi faire renaître l’ex-patron d’Inter-Transit et ex-ministre des Transports, qui a toujours juré par le secteur portuaire. Attendons de voir.

Bidi Ignace

LIENS PROMOTIONNELS