Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Le message du Général ATT aux militaires ivoirien
Publié le vendredi 9 septembre 2011   |  L'Inter




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Présent à Yamoussoukro hier pour la sortie de la promotion des élèves de l'EFA qui porte son nom, le président malien, Général de corps d’armée à la retraite, Amadou Toumani Touré a eu un message fort à l’endroit des militaires ivoiriens. D’abord, parlant du vaste projet de la reconstruction des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire, le président malien a conseillé à ses cadets ivoiriens, une collaboration franche et loyale au service du pouvoir politique. « L’ambition pour la Côte d’Ivoire, comme pour l’ensemble de nos pays, c’est de bâtir l’armée de nos besoins plutôt que de conserver l’armée de nos habitudes qui sont totalement dépassées. L’enjeu, c’est de nous doter d’outils de défense et de sécurité mieux préparés à préserver l’intégrité de nos pays, ainsi que la forme républicaine de l’Etat, dans la démocratie », a-t-il dit, avant de rappeler que son passage à la tête de son pays à la suite d’un coup d’Etat en 1991 et sa qualité actuelle de président démocratiquement élu lui permet de témoigner qu’il est mieux d’être officier militaire que chef d’Etat. Mais être officier, a-t-il souligné à l’endroit de ses filleuls et par ricochet de tous les officiers ivoiriens, demande des qualités. « Vous avez fait un choix périlleux, à vous d’en assurer la responsabilité. Et vous le ferez » a-t-il martelé. Ce, après avoir indiqué que la vie de château pour un officier finit désormais à l’école. « En tant que chef, vous rentrez dans un ordre, un ordre viril par excellence »,a-t-il fait savoir à ses filleuls, précisant que l’ordre de chef auquel ils appartiennent désormais en tant qu’officier d’armée exige quatre valeurs principales : la responsabilité, l’honneur, la qualité et la force. « Vous ne pourrez assurer l’autorité sans responsabilité. Vous ne pourrez user de l’autorité sans tenir compte du droit d’autrui à la responsabilité », a-t-il instruit, avant d’expliquer qu’être responsable, c’est aussi être prêt à assumer des risques de degré variable, en y incluant le degré suprême, celui de la mort. « L’honneur, c’est la conscience exaltée. C’est le respect de soi-même », a-t-il défini, avant de faire remarquer que par l’honneur, c’est un engagement personnel que contracte le militaire envers lui-même, « face au drapeau, face au chef de l’Etat ». Et qui aboutit à la grandeur, sœur de la qualité. « En rentrant dans l’armée, a dit ATT, c’est pour servir le pays ». Aussi a-t-il fait remarquer à ses filleuls la blancheur des gangs à leurs mains. « Le gang blanc, c’est la grandeur, c’est l’honnêteté. C’est la preuve de votre office. Ne salissez jamais vos gangs, quelqu’en soit le prix », a-t-il conclu.

Blaise BONSIE

LIENS PROMOTIONNELS