Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Amadou Toumani Touré, hier, à ses filleuls : «Ne salissez jamais vos gants »
Publié le vendredi 9 septembre 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Pour la reconstruction de son armée, la Côte d’Ivoire peut, sans doute, compter sur 77 de ses fils et filles qui se sont engagés, hier, à servir loyalement le pays, au sein des Forces républicaines de Côte d’Ivoire.


Le président malien, Amadou Toumani Touré, a honoré, hier, son statut de général d’armée et de parrain de la 41e promotion d’élèves officiers et sous-officiers d’actives de l’Ecole des Forces armées de Zambakro. C’est que le numéro un Malien n’a pas fait que se réjouir d’avoir été choisi comme le parrain des 86 élèves qui ont fait leur sortie, hier. Il leur a surtout prodigué des conseils qui ne manqueront pas de faire d’eux, s’ils l’appliquent, de bons serviteurs de la nation. « Vous portez des gants qui sont symboles de pureté, de candeur, de probité. Ne salissez jamais ces gants, quel qu’en soit le prix », a exhorté le président malien qui invite donc ses filleuls à ne jamais perdre de vue le serment qu’ils ont pris de servir leurs pays avec toute la loyauté que cela requiert. Mais, M. Toumani Touré n’a pas fait que parler à ses seuls filleuls. Il a également dispensé un vrai cours de civisme aussi bien à la hiérarchie des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, qu’aux troupes. « Soyez ces hommes à l’âme de nos pères des indépendances, passionnés de votre idéal, obéissant à son service et prêts aux sacrifices pour la défendre », a-t-il renchéri. Autant dire que ces conseils de ce général d’armée tombent à point nommé, au moment où la grande muette ivoirienne est en pleine reconstruction. A ce sujet, le président malien a encore recommandé à toutes les Frci de prendre une part active à l’œuvre de reconstruction de l’armée ivoirienne. « Le président de la République et les autorités politiques ont lancé le vaste projet de reconstruction des forces armées nationales de Côte d’Ivoire. Ce chantier doit bénéficier de votre collaboration franche et loyale. L’ambition pour la Côte d’Ivoire comme pour l’ensemble de nos pays, est de bâtir l’armée de nos besoins, plutôt que de conserver l’armée de nos habitudes. L’enjeu, c’est de nous doter d’outils de défense et de sécurité mieux préparés à préserver l’intégrité de nos pays ainsi que la forme républicaine de l’Etat dans la démocratie. Je le dis pour avoir traversé des épreuves de ce genre. Quand il s’était agi d’intégrer les forces rebelles dans l’armée malienne, certains de mes conseillers m’ont dit que c’était une mauvaise idée mais nous l’avons fait », a-t-il enseigné. Toute chose qui venait donner un écho plus large à la profession de foi de Paul Koffi Koffi, le ministre-délégué à la Défense. « Il ne saurait y avoir de développement sans la sécurité », a-t-il dépeint l’effort des autorités ivoiriennes pour rebâtir une armée plus forte autour des institutions. Outre les deux dames qu’elle compte en son sein, cinq médecins militaires et neuf étrangers (Guinéens, Maliens, Béninois et Togolais) font partie de la 41e promotion de l’Efa. La 42e promotion qui porte le nom du président ivoirien, fera sa sortie l’année prochaine. L’Efa de Zambakro est une école militaire à vocation sous-régionale. C’est d’ailleurs en référence à cette particularité que le président malien a salué la bonne entente entre les peuples malien et ivoirien d’une part et de la sous-région ouest-africaine d’autre part. «L’histoire du Rassemblement démocratique africain (Rda) illustre à merveille cette communauté de destins », a assuré ATT. L’Efa de Zambakro a formé, à ce jour, 1743 officiers et sous-officiers.


Marc Dossa, envoyé spécial à Yamoussoukro

LIENS PROMOTIONNELS