Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Salubrité urbaine : Anne Oulotto fait appel à 52 commandos
Publié le jeudi 15 septembre 2011   |  L'expression


RDR
© Abidjan.net par Emma
RDR - Anne-Désirée Ouloto, porte-parole principale du candidat Alassane Ouattara, face à la presse
Jeudi 16 septembre 2010. Abidjan, Ivotel Plateau. La porte-parole principale du candidat du Rassemblement des républicains, face à la presse


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Pour mieux consolider les acquis d’assainissement qu’elle a entrepris, la ministre de la Salubrité urbaine a remis sur pied la brigade la salubrité urbaine.

La ministre de la Salubrité urbaine, Anne Oulotto, veut consolider les actions de propreté et d’assainissement entreprises à Abidjan depuis le 29 juillet. Et pour ce faire, la brigade de la salubrité urbaine a repris du service hier au cours de la cérémonie de relance de ses activités. Composée de 52 membres, elle est une unité mobile de surveillance chargée d’apporter un appui logistique dans la lutte contre les installations anarchiques, les nuisances de toutes formes et les occupations illicites du domaine public urbain. Elle contribuera aussi à la paix et la réconciliation car 30 jeunes ex-membres de groupe d’autodéfense démantelés, ont été mis à la disposition du ministère par le Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (Pnrrc). Le coordonnateur national du Pnrrc, Ouattara Kossomina Daniel, n’a pas manqué au cours de la cérémonie, de remercier Anne Oulotto qui permet à ces jeunes de participer à la reconstruction du pays et à la lutte contre l’insalubrité.

Aux bénéficiaires du programme de réinsertion, Ouattara Daniel a été très clair : « Je vous exhorte à vous engager pleinement dans cet emploi que le pays vous offre afin de contribuer par vos actions à redonner aux Abidjanais un cadre de vie saint. Et véhiculer à travers vos actes, l’image d’une jeunesse ivoirienne au travail, prête à contribuer à la reconstruction de la Côte d’Ivoire ». Pour Koné Célestine, Directrice générale de l’Agence nationale de la salubrité urbaine (Anasur), la relance des activités de la brigade vient à point nommé. Car les acquis du vaste programme de propreté et d’assainissement des emprises de voies publiques doivent être consolidés. Selon la ministre de la Salubrité urbaine, la brigade a été dotée de moyens logistiques indispensables dont un véhicule de troupe, deux véhicules de patrouille de type 4x4 double cabine et 10 motos de patrouilles pour les quartiers difficiles d’accès ainsi que du matériel de télécommunication de grande portée. Le patron de la Salubrité n’a pas manqué d’interpeller le commissaire de la brigade, Téhé Mondet sur son rôle qui sera de veiller au respect du bien publique et à protéger les populations des nuisances. « Votre mission est de faire honneur à notre pays en faisant preuve de dignité et de probité. Je vous invite à faire preuve d’honnêteté personnelle en vous gardant de vous laisser corrompre par les contrevenants. Sachez également que la législation interdit de racketter les populations. Les extorsions de fonds sont punies par la loi. Comme on le dit à Adjamé : « pardon est mort ». Les agents de la brigade qui se rendront coupables d’indélicatesse seront soumis à la rigueur de la loi », a-t-elle prévenu. Une menace faite aussi par le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko, présent à cette cérémonie.

Napargalè Marie

LIENS PROMOTIONNELS