Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Assemblée générale du Conseil des Imams sunnites en Côte d’Ivoire (Codis) / Le ministre Ahoussou Jeannot aux musulmans sunnites : ‘’Aidez Banny à réussir la réconciliation nationale’’
Publié le mardi 20 septembre 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Cérémonie
© Ivoire-Presse par Fatai
Cérémonie religieuse à Bouaké : 99 imams prient pour le succès du Président Alassane Ouattara
Vendredi 15 juillet 2011. Bouaké. Grande mosquée de Djamourou Congo. A l`initiative de Mme Maimouna Faber, une gigantesque cérémonie de lecture du Saint Coran réunit une centaine d`imams


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Réuni en assemblée générale les 16 et 17 septembre 2011 à la Mosquée Rahma à Adjamé, le Conseil des Imams sunnites de Côte d’Ivoire a rendu publiques, le samedi dernier, les résolutions adoptées. Le magistrat hors hiérarchie, Dagnogo N’golo Oflahan a délivré le message du ministre Ahoussou Kouadio Jeannot, invitant les sunnites de Côte d’Ivoire à s’inscrire dans la réconciliation nationale.

Le thème retenu pour cette grande rencontre du Conseil des Imams Sunnites de Côte d’Ivoire était ainsi libellé : ‘’Le Codis : une vision de paix pour une nation réconciliée et apaisée’’. C’est le président du Conseil des Imams Sunnites de Côte d’Ivoire (Codis), l’Imam Adama Koné qui a dit à la clôture de cette assemblée générale ordinaire, les remerciements de la communauté sunnite au Président Alassane Ouattara pour les efforts inlassables qu’il n’a cessé de déployer pour le retour de la paix et de la sécurité en Côte d’Ivoire, avant de demander d’adresser des prières pour le retour de la concorde civile. Intervenant au nom du ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le magistrat Dagnogo N’golo Oflahan a présenté les excuses du ministre Ahoussou Kouadio Jeannot dont le calendrier chargé n’a pas permis le déplacement. Il a fidèlement traduit l’admiration du Garde des Sceaux à cette communauté qui a pris deux jours pour réfléchir sur sa vision de paix pour une nation réconciliée et apaisée. Il les a invités, au nom de son mandant, à désarmer les cœurs et à mettre en avant les recommandations du prophète sur le pardon, l’amour et la paix. Le thème central débattu au cours de ces deux jours de travaux a été résumé par l’Imam Adama Fofana. Il a relevé que l’Islam est la religion de la paix et conseillé que l’amour prenne la place de la haine dans les cœurs. Car sans amour, dira-t-il, pas de place au paradis. Il a en outre recommandé la tolérance. Quant au Raïs, Docteur Fadiga Moussa Farouk, il a demandé que les mentalités soient réformées pour l’amour du prochain et le pardon. Et invité les Imams à ne pas se déroger du devoir de véhiculer partout le message de paix et de réconciliation pour aider la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) à réussir la réconciliation nationale. La lecture des résolutions a été l’affaire des Imams Ousmane Diomandé, Soumahoro Adama et Ibrahim Naparé. Au titre de la cohésion sociale, l’AG a recommandé de sensibiliser les musulmans et les encourager à s’inscrire résolument dans la dynamique de la réconciliation en cours à travers la CDVR. Insister auprès de la commission pour l’élaboration d’un mécanisme de soutien aux veuves et orphelins de la crise post-électorale. Créer dans les régions, les départements, les communes et les sous-préfectures, des comités de veille à la cohésion sociale. Instaurer chaque année entre les structures de base un prix pour la meilleure action en faveur de la paix ; créer un prix pour le meilleur slogan de paix. Outre le commissaire du Hadj, Mamadou Kourouma, présent à la clôture de cette AG, on notait la présence des représentants des ministres Ahoussou Kouadio Jeannot, Gaoussou Touré, Maurice Kouakou Bandaman, Konaté Sidiki, la présence effective de Idriss Koudouss Koné, président du CNI, Chérif Bakary de la Oummat Islamique et un parterre de hauts dignitaires d’autres confessions religieuses musulmanes. Une motion de soutien a été adressé eau Président Alassane Ouattara.
Maxime Wengué

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Interview / Yao Yao Jules député FPI : ‘’On ne peut pas faire de réconciliation sans Laurent Gbagbo’’ - L'intelligent d'Abidjan - 20/9/2011
  • De la French à l’American connexion - L'intelligent d'Abidjan - 19/9/2011
  • Finances/Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI : Retour de la crédibilité de la signature Côte d’Ivoire - L'intelligent d'Abidjan - 19/9/2011
  • La lettre d`Amérique - L'intelligent d'Abidjan - 19/9/2011
  • Une virée avec Kader N’daw - L'intelligent d'Abidjan - 19/9/2011
  • On mange ivoirien à la Bourgeoisie - L'intelligent d'Abidjan - 19/9/2011
  • 50 000 Ivoiriens concernés par l’arrivée du Président de la République - L'intelligent d'Abidjan - 19/9/2011