Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Rumeurs de déstabilisation / Hamed Bakayoko aux Ivoiriens du Ghana : « Arrêtez de rêver à des coups d`Etat »
Publié le lundi 26 septembre 2011   |  L'Inter


Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales: le ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko visite les locaux de l`Ecole nationale de police et de son cabinet après les combats
Vendredi 15 avril 2011. Abidjan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


« Aucune magie ne peut faire revenir Gbagbo au pouvoir »
« Le Ghana nous a rassurés » « Ce que Gbagbo m`a dit le 11 avril »
«J`invite tout le monde à arrêter de rever à des coups d`Etats. Car cela ne marchera pas. La communauté internationale ne l`acceptera pas, car le monde a changé aujourd`hui.
La situation en Libye a démontré qu`aucun dirigeant ne peut gouverner contre son peuple. Le Ghana nous a rassurés que rien ne sera entrepris à partir
de son territoire pour déranger la quiétude des Ivoiriens ». Ces propos ont été tenus le samedi 24 septembre 2011 au Moven Pick Hotel d`Accra par le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur. Au deuxième jour de sa visite de travail de 48 heures, Hamed Bakayoko a rencontré les Ivoiriens vivant au Ghana, dont de nombreux membres de la galaxie patriotique et des personnes qui y ont trouvé refuge, au plus fort de la crise post-électorale en Côte d`Ivoire. « En tant que fils et filles de la Côte d`Ivoire, nous devons nous parler.
Nous ne sommes pas des ennemis. La Côte d`Ivoire bouge et chacun y a sa place.
Le président Ouattara travaille pour tout le monde et rien ne saurait
aujourd`hui », a dit Hamed Bakayoko aux membres des quatre associations
d`Ivoiriens venues échanger avec lui. A ceux qui continuent de croire à un retour de Laurent Gbagbo au pouvoir, il a demandé de cesser de rêver. « Aucune magie ne fera revenir Gbagbo au pouvoir »,
a-t-il déclaré. Le ministre, qui avait à ses côtés l`ambassadeur Bernard Ehui,
était face au Comité national des réfugiés ivoiriens pour la réconciliation et
le retour en Côte d`Ivoire d`Evariste Yaké, le Mouvement des femmes unies
pour la réconciliation et le vivre ensemble en Côte d`Ivoire de
N`Guessan Ruffine Joëlle, la Communauté des Ivoiriens vivant au Ghana de
Brou Ahoua et le RHDP Ghana de Koffi Koua Ignace. Parlant au nom de toutes ces associations, Yaké Evariste de la galaxie patriotique a indiqué que le nombre
des candidats au retour est très élevé, mais que ce nombre a chuté depuis que le FPI et L`UDCY ont décidé de sortir de la CEI. L`ancien chargé d`étude au cabinet de
l`ex- président ivoirien Laurent Gbagbo a fait savoir que les réfugiés qui
craignent pour leur sécurité préfèrent pour l`instant se confier au Haut
Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). C`est pourquoi il a souhaité
que les autorités ivoiriennes donnent des garanties sécuritaires pour leur retour.
Notamment une sécurité rapprochée pour des leaders qui souhaitent rentrer,
la cessation des poursuites judiciaires et une allocation financière pour
leur réinsertion. Dans sa réponse, Hamed Bakayoko a invité ses
compatriotes à s`inscrire dans la dynamique d`un retour volontaire,
dans un bel esprit et surtout sans condition préalable. « Ouattara n`a pas pris le pouvoir pour se venger », les-a-t-il rassurés.
La preuve, selon lui, c`est que le chef de l`Etat a tout fait pour épargner la vie
de son prédécesseur. La-dessus, Hamed Bakayoko a fait des confidences
sur ce que Laurent Gbagbo lui aurait confié le 11 avril, après son arrestation.
Le leader des Refondateurs s`est dit surpris d`être en vie, convaincu que
des soldats extrémistes de son camp n`auraient pas fait de cadeau à
Ouattara et ses collaborateurs s`ils avaient pu les prendre. "Ceux aui
ont besoin de temps peuvent prendre leur temps pour revenir, mais je
je vous conseille de rentrer le plus tôt. L`Etat accompagnera tous ceux qui
rentreront au pays », a-t-il promis. Sur un ton plus ferme, il a fait savoir
que tous les intransigeants perdront leur temps. Relativement aux poursuites
judiciaires, il a déclaré que la Justice fera son travail. Il a annoncé une visite
du président Ouattara au Ghana le 6 octobre prochain. Notons qu`à la veille,
le vendredi 23 septembre 2011, le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur a
été reçu par l`Amiral Smith, ministre ghanéen de la Défense, à son cabinet.
Au sortir de leur rencontre, l`Amiral Smith a confié que les autorités ghanéennes
se tenaient aux côtés des nouvelles autorités ivoiriennes pour une meilleure
coopération au niveau de la sécurité et des renseignements.

H. Oulaï

(Source : Sercom MEMI)

LIENS PROMOTIONNELS