Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Lutte contre les tracasseries routières et le racket: l`Oft et le Cnf attaquent les barrages illégaux
Publié le mercredi 28 septembre 2011   |  Ministères


Lutte
© Ministères par DR
Lutte contre les tracasseries routières: l`Oft et le Cnf attaquent les barrages illégaux
Depuis le samedi 24 septembre 2011, la lutte contre les tracasseries routières a pris une nouvelle dimension. L’Observatoire de la Fluidité des Transports (OFT) en collaboration avec le Comité National de Facilitation des Transports (CNF) a effectué une mission pilote de démantèlement des barrages illicites sur l’axe Abidjan–Noé.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Depuis le samedi 24 septembre 2011, la lutte contre les tracasseries routières a pris une nouvelle dimension. L’Observatoire de la Fluidité des Transports (OFT) en collaboration avec le Comité National de Facilitation des Transports (CNF) a effectué une mission pilote de démantèlement des barrages illicites sur l’axe Abidjan–Noé.

Cette mission conduite par docteur KOUYATE Mohamed D., Secrétaire Général de l’OFT et Président du CNF a réuni au total 30 participants dont la Communauté Portuaire d’Abidjan, le Haut Conseil des Transporteurs, le Conseil Supérieur des Chauffeurs Routiers de l’Afrique de l’Ouest, l’Organisation des Transitaires, l’Office Ivoirien des Chargeurs, la Cellule Nationale UEMOA, le journal Nouveau Navire, la RTI et une forte délégation de l’OFT.

C’est une opération qui s’est déroulée autour de trois actions majeures à savoir ; le contrôle des barrages autorisés, le démantèlement des barrages illégaux et la sensibilisation des acteurs du système des transports ainsi que les autorités administratives locales.

Il faut noter que contrairement aux dispositions de la circulaire interministérielle autorisant trois (3) barrages sur l’axe Abidjan-Noé, la mission en a relevé l’existence de cinq (5) :

- 1 barrage à Gonzagville,

- 2 barrages à Aboisso (entrée et sortie),

- 2 barrages à Noé (entrée et sortie).

Elle a rappelé à l’ordre deux (02) gendarmes qui s’adonnaient au contrôle routier au lieu d’assurer la sécurité des villages comme ils le prétendaient dans le village d’Assé. De même qu’elle a intimé l’ordre à deux (02) agents de la brigade mobile des enquêtes douanières à un poste de contrôle fixe à kassikro de lever ce barrage.

Enfin la mission a noté sur le chemin du retour la reconstitution du barrage de N’zikro qu’elle avait démantelé auparavant, par des éléments FRCI placés sous l’autorité du chef Tièmtoré A52, au motif que le Ministre délégué à la Défense a expressément autorisé ce barrage et que les populations y adhèrent.

Notons enfin qu’il y a eu un réel engouement des autorités administratives des localités visitées pour assurer le suivi des dispositions règlementaires de la circulaire interministérielle sous réserve de pouvoir exercer effectivement leur autorité sur les forces de l’ordre, notamment les FRCI.

Il faut rappeler que depuis le 25 juillet 2011 une circulaire interministérielle institue 33 barrages au total sur toute l’étendue du territoire national. Et que le ministre des transports a instruit l’OFT depuis le 13 septembre 2011 à travers l’arrêté 2011-152 du 13 septembre 2011, aux fins de démanteler tous les barrages illégaux sur toutes les voies de communication du pays.

Service communication de l’OFT

LIENS PROMOTIONNELS