Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Malaise à l’Ugtci : Les syndicats affiliés exigent la tenue du congrès
Publié le vendredi 7 octobre 2011   |  Le Temps


Fete
© Abidjan.net
Fete du travail au siege de L`UGTCI a Treichville
La fete du 1er mai 2011 s`est déroulé au siege de L`UGTCI a Treichville de 10H15mn a 12H05mn. On notait la presence du ministre de la fonction publique Gnamien Konan, le SG Ade Mensah et ses collaborateurs.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Les syndicats de base qui composent l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (Ugtci) n’en peuvent plus d’attendre le prochain congrès ordinaire de ladite centrale qui aurait dû être organisé depuis plusieurs mois par le comité directeur sortant. En effet, le Syndicat de national des infirmiers et infirmières de Côte d’Ivoire (Synici) et plusieurs syndicats affiliés à l’Ugtci ont animé un point de presse le mercredi 5 octobre 2011, au Cercle de Rail au Plateau pour «dénoncer la situation actuelle de dépassement de mandat du Comité directeur sortant» et pour exiger l’organisation dans les plus brefs délais du prochain congrès qui doit
procéder au renouvellement des instances de leur centrale. Le secrétaire général du
Synici, Boko Kouaho, et ses camarades ont fait un rappel du 7e congrès de l’Ugtci
qui s’est tenu du 18 au 20 mai 2005 à la Bourse de Travail de Treichville et au
terme duquel Adé Mensah François a été désigné comme Secrétaire général de
cette centrale syndicale en remplacement de feu Adiko Niamkey. Avant de
constater que le mandat de l’actuel Comité directeur a expiré depuis le 20 mai 2010.
Sur la base de l’article 12 des statuts et l’article 15 du règlement intérieur de ladite
centrale syndicale, Boko Kouaho a noté que : «depuis 16 mois, le camarade
secrétaire général Adé Mensah François est en dépassement de mandat». Cette
anomalie illustre, selon le conférencier: «le non respect des textes de l’Ugtci, le
blocage de l’organisation pratique du 8e congrès, le grand silence qui entoure cette
échéance statutaire et les impacts négatifs que cela a sur l’image de la très respectée
Ugtci». Le Secrétaire général du Synici ayant dit son indignation face à ce «dépassement inexpliqué de mandat», les syndicats présents au Cercle du Rail ont appelé vivement tous les syndicats de base affiliés issus des secteurs public, parapublic, privé et informel, les unions régionales et les unions locales de la centrale Ugtci à «se réveiller et à se mobiliser pour faire cesser rapidement cette situation préoccupante». C’est pourquoi le Synici et les autres syndicats affiliés réclament avec insistance la convocation par le comité exécutif du «Conseil général syndical préparatoire» qui doit se tenir «un mois au moins avant le congrès» pour fixer la date du 8e congrès ordinaire de l’Ugtci. Ainsi que l’adoption des documents et rapports à examiner au congrès. L’adoption du budget du congrès et la définition de la stratégie de mobilisation, conformément à l’article 20 des statuts et l’article 22 du règlement intérieur de la centrale. Aussi le Synici a-t-il demandé la tenue régulière de réunions d’information, par les Secrétaires des syndicats de base affiliés et les unions régionales et locales à la Bourse du Travail de Treichville, à ce sujet.

K. Kouassi Maurice

LIENS PROMOTIONNELS