Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Le Premier ministre, Guillaume Soro, était hier à l’université de Cocody
Publié le vendredi 7 octobre 2011   |  Nord-Sud


Réhabilitation
© Abidjan.net par PRISCA
Réhabilitation des établissements universitaires: sur le site de l`Université de Cocody - 6/10/2011
jeudi 06 octobre 2011. Cocody. Le Premier Ministre, Monsieur Soro Guillaume visite les locaux de l’Université de Cocody en plein chantier.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Accompagné du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Cissé Ibrahim Bacongo, il a constaté l’évolution des travaux de réhabilitation.

Le nouveau visage tant attendu de l’université de Cocody tarde à se dévoiler. Les travaux d’élagage, de désherbage, d’assainissement et de nivellement sont encore en cours. Au dire du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les travaux de la clôture ne sont qu’à 15% de réalisation. Le constat a été fait, lors de la visite de terrain initiée par le Premier ministre, sur le site. Le chef du gouvernement a dit comprendre l’impatience des Ivoiriens quant à la fin des travaux et au démarrage des cours. Mais, pour Guillaume Soro, le plus important, c’est de partir d’un bon pied et ne pas faire du bricolage. Il faut, estime-t-il, une planification et des orientations claires par un bon travail. « Je demande au ministre de prendre le temps de faire le travail comme il le faut. Bien sûr qu’on aura perdu des mois, mais, on aura gagné à long terme avec une université viable qui va former des étudiants de qualité. Il ne faut surtout pas tomber dans la précipitation et sacrifier des générations qui auront des connaissances approximatives avec des diplômes dévalués et qui grossiront le marché du chômage. Il faut un travail sérieux et de qualité », a-t-il recommandé. Selon lui, le plus important reste les enseignements de qualité et les diplômes crédibles qu’auront les étudiants qui sortiront de cette nouvelle université. Sur l’espace de Blingué, un bidonville déguerpi récemment par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les ouvriers commis à la tâche s’attellent à raser les talus pour permettre la construction de la clôture. Une clôture qui ne serait pas très haute, et qui permettrait aux populations qui emprunteraient le boulevard de France d’avoir une belle vue de la première université de Côte d’Ivoire. Contrairement aux travaux engagés après la crise post-électorale par le ministère de tutelle, ceux de l’ancien parking financés par le district d’Abidjan, avancent. Des salles de travaux dirigés, des bureaux de professeurs, des blocs sanitaires, dans amphithéâtres, etc sont en voie de finition. Le ministre Bacongo a expliqué que des dispositions ont été prises pour accorder une priorité aux salles de travaux dirigés et aux amphithéâtres. Ils permettront d’accueillir dans les plus brefs délais les étudiants pour la reprise des cours. Le ministre note que le coût des travaux et de l’équipement des deux universités, Cocody et Abobo-Adjamé et l’ex-École supérieure interafricaine d`électricité de Bingerville (Esie) s’élève à 35 milliards de Fcfa dont un gap de 10 milliards reste à combler.

Adélaïde Konin

LIENS PROMOTIONNELS