Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Blé Blé Charles, (Pdt de NADCI-JDP) à propos de la crise : “Il faut juger tous ceux qui ont commis des crimes”
Publié le lundi 10 octobre 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La réconciliation n’est pas synonyme d’injustice. Cette idée est nette dans l’esprit du président de la Nouvelle alliance démocratique de Côte d’Ivoire pour la justice, le développement et la paix, Blé Blé Charles. En procédant, samedi à Angré, à la double cérémonie de rentrée politique et d’inauguration du siège de son parti, l’ancien maire de la commune de Saîoua a manifesté son intérêt pour la justice et la paix. Selon lui, la réconciliation prônée par les nouvelles autorités ivoiriennes ne doit pas s’appuyer sur l’impunité. «La réconciliation et la justice n’ont rien de commun. Je veux dire que la réconciliation n’exclut pas la justice. Je pense même qu’il faut juger avant de faire la réconciliation. Il faut juger son frère qui a commis des crimes. Pour moi, il faut juger tous ceux qui ont commis des crimes en Côte d’Ivoire», a-t-il tranché. En face des chefs traditionnels, des militants venus des 4 coins du pays, l’ancien compagnon de l’ex-président, a recommandé la recherche permanente de la cohésion sociale et de la paix. Par ailleurs a-t-il ajouté, son instrument politique qu’est la NADCI-JDP fait de la lutte pour la paix, la justice et le développement, son crédo. Blé Blé Charles dans son discours a titillé pouvoir et opposition. A l’en croire chaque camp doit jouer la carte de l’apaisement après la grave crise postélectorale pour aboutir, a-t-il dit, à la stabilisation définitive de la Côte d’Ivoire. «Les hommes politiques qui souhaitent l’échec du président de la République sont des dangers pour la République. Je suis l’ennemi de personne. Je suis prêt à aller aux élections législatives. Mais la sécurité demeure un problème dans nos villages. Dans ces conditions, comment nos parents se rendront dans les urnes? J’interpelle le gouvernement à tout mettre en œuvre pour une meilleure sécurisation du territoire nationale», a-t-il invité. Après le lancement de ses activités, la NADCI-JDP, ambitionne d’investir le terrain dans la perspective de s’implanter et devenir un parti qui compte sur l’échiquier politique ivoirien
Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS