Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Un mandat d’arrêt international lancé contre Assoa Adou
Publié le vendredi 14 octobre 2011   |  AIP


Justice
© Abidjan.net par Prisca
Justice : Simplice Koffi Kouadio, procureur de la République


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Abidjan - Un mandat d’arrêt international destiné à M. Assoa Adou a été transmis au ministère de la Justice aux fins de saisine des autorités judiciaires du Ghana, a appris l’AIP vendredi de source judiciaire.
Selon un communiqué de presse du parquet d’Abidjan, un mandat d’arrêt est adressé à M. Assoa Adou, cadre du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir), en exil au Ghana, pour des infractions économiques.
En outre, a précisé le communiqué du porte-parole du parquet, le substitut du procureur Coulibaly Habiba, d’autres mandats ont été adressés aux autorités judiciaires de la Principauté de Monaco, du Grand-duché du Luxembourg, du Royaume d’Espagne, de Liechtenstein, du Royaume de Suède et de la République de Malte.
A ce jour, 21 personnes ont été inculpées et placées en détention préventive par le juge d’instruction, pour le même chef d’inculpation, souligne le porte-parole.
Ouvertes depuis le 29 avril sur les événements qui ont émaillés la crise postélectorale, les enquêtes menées par la Cellule spéciale d’enquête ont permis, en ce qui concerne les crimes de sang, d’entendre sur procès-verbal 1.440 personnes sur les 1.568 enregistrées
Par ailleurs, du 25 septembre au 06 octobre, selon le parquet, une équipe de la Cellule spéciale d’enquête composée de substituts du procureur de la République et d’officiers de police Judiciaire s’est rendue dans les localités de Daloa, Duékoué, Bangolo, Guiglo, Toulépleu et Bloléquin où elle a procédé à l’audition de 840 personnes sur des faits liés aux événements de la crise postélectorale.
S’agissant des infractions contre la Sureté de l’Etat, aux dires du porte-parole du parquet d’Abidjan, une nouvelle personne a été inculpée et placée en détention préventive, portant à 42, le nombre de personnes placées en détention préventive dans cette procédure.

LIENS PROMOTIONNELS