Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Crimes économiques : Un mandat d’arrêt lancé contre Assoa Adou
Publié le samedi 15 octobre 2011   |  Soir Info


Justice
© Abidjan.net par Prisca
Justice : Simplice Koffi Kouadio, procureur de la République
Justice : Simplice Koffi Kouadio, procureur de la République


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Parquet d’Abidjan, à travers un communiqué publié le vendredi 13 octobre 2011 et signé de Mme Coulibaly Habiba, substitut du Procureur de la République, vient de lancer un mandat d’arrêt contre Assoa Adou, un proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, refugié au Ghana. Ce mandat qui intervient dans le cadre des enquêtes ouvertes depuis le 29 avril 2011 sur les événements de la crise post-électorale, a été transmis au ministère ivoirien de la justice, ‘’aux fins de la saisine des autorités judiciaires’’ du Ghana. Assoa Adou qui est le président de la coordination Fpi en exil, et qui est très actif en ce moment, est poursuivi pour des ‘’infractions économiques’’. En dehors du Ghana, des mandats d’arrêts, toujours pour les infractions économiques ont été lancés en direction de six autres Etats. A savoir, la Principauté de Monaco, Grand-Duché du Luxembourg, le Royaume d’Espagne, le Liechtenstein, le Royaume de suède, et la République de Malte. ‘’A ce jour, 21 personnes ont été inculpées et placées en détention préventive par le juge d’Instruction’’, précise le communiqué. Pour ce qui concerne les crimes de sang, le Parquet indique que ‘’1568 personnes ont été reçues dans les locaux de la cellule spéciale d’enquête, et que ‘’1440 d’entre elles, ont été déjà entendues sur procès-verbal’’. Pour le même chef d’accusation (crimes de sang), 840 personnes, selon le communiqué, ont été entendues sur des faits liés aux événements de la crise post-électorale. C’était à l’occasion du déplacement d’une équipe de la cellule spéciale d’enquête composée de Substituts du procureur de la République et d’officiers de la police judiciaire, du 25 septembre au 6 octobre 2011dans les localités suivantes : Daloa, Bangolo, Guiglo, Toulepleu et Blolequin. Relativement aux infractions contre la sûreté de l’Etat, une nouvelle personne a été écrouée. Ce qui porte à 42 les personnes placées en détention préventive. Par ailleurs, dans l’affaire ‘’Assassinat de Yves Lamblin et ses compagnons’’, 4 nouvelles personnes ont été inculpées et placées en détention préventive, portant le nombre de détenus à 19. Pour l’assassinat du colonel major Dosso Adama, c’est le statut quo. ‘’5 militaires dont 4 de la Garde républicaine et un du Bataillon blindé, ont été inculpés et placés en détention préventive’’, à ce jour.

BAMBA Idrissa

LIENS PROMOTIONNELS