Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Supposée colère de Bédié contre Ado pour la suppression du financement des partis politiques : Après son échec, le Fpi veut mélanger le Rhdp
Publié le vendredi 21 octobre 2011   |  Le Democrate




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Rhdp ne cédera pas à ce jeu macabre des frontistes. En effet, après avoir revendiqué en vain le financement des partis politiques comme l’avait fait l’ex-Président Laurent Gbagbo, les frontistes ont trouvé un autre stratagème en vue d’arriver à leurs fins. Ils ont décidé de semer la zizanie entre Bédié et Alassane. Selon des refondateurs, Bédié serait en colère contre son allié, le Président Alassane Ouattara. Parce que celui-ci aurait décidé de supprimer le financement des partis politiques. A l’analyse, ces propos ont été montés de toute pièce par les refondateurs pour fragiliser le Rhdp. Les responsables de l’ex-parti au pouvoir auraient élaboré ce stratagème parce que la suppression du financement des partis politiques leur causerait d’énormes préjudices. Selon des sources proches du Fpi, après le gel des avoirs de leurs barons, les actuels dirigeants du Fpi avaient mis tous leurs espoirs sur le financement des partis politiques se présentant comme une véritable bouffée d’oxygène. Malheureusement, le Président Alassane a accordé la priorité à d’autres projets, a ruiné leurs espoirs. Selon les mêmes sources, le financement des partis politiques aurait été un des principaux points de revendication des frontistes pour aller aux législatives. N’ayant pas été pris en compte, Miaka Ouréto et ses camarades auraient décidé de revenir à la charge en voulant créer un désaccord entre Bédié et Alassane. Les frontistes, voyant que le Sphinx de Daoukro est un allié sûr d’Ado, veulent utiliser le nom de N’zuéba pour faire fléchir le Chef de l’Etat. Mais comme dit l’adage : « A malin, malin et demi ».. Car Bédié a toujours su revendiquer ce qui est juste et bon pour tous.

B. Amon

LIENS PROMOTIONNELS