Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Elections législatives 2011 : Le gros piège du PDCI et du RDR aux indépendants
Publié le mardi 25 octobre 2011   |  L'Inter


Fin
© Partis Politiques par Eburnews.net
Fin de la crise ivoirienne: images de la Journée de la réconciliation nationale à Agnibilékrou
Samedi 11 juin 2011. Agnibilékrou. Apothéose de la Journée de la réconciliation sur l’esplanade de la sous-préfecture. Photo: Les femmes ont effectué en grand nombre le déplacement pour répondre à l’invitation des Responsables du RHDP


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Deux jours. C`est le délai qui reste aux candidats aux élections législatives à venir pour déposer leurs dossiers de candidature. Mais à la Commission électorale indépendante (CEI), ce n`est pas la grande affluence, si bien qu`on se demande ce qu`attendent les partis politiques. A la vérité, le Parti démocratique de Côte d`Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des républicains (RDR), les deux plus grands partis du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), ont leur plan pour contrer les éventuels problèmes qui se profilent à l`horizon dans cette course au parlement. Ces deux poids lourd du Rhdp veulent traîner les pieds pour mieux surprendre. Sur leur calepin, deux problèmes à résoudre : celui du nombre très élevé de demandes de candidature et la question des candidatures indépendantes. Sur le premier point, le PDCI et le RDR se donnent le temps nécessaire pour arrêter une liste définitive à soumettre à leurs différents présidents, en l`occurrence Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. Ce sont ces deux leaders du Rhdp qui valideront la liste à déposer à la CEI. Pour le deuxième point, c`est qu`en prenant leur temps, ces partis règlent en filigrane la question des candidatures indépendantes. En effet, nul n`ignore qu`au sein du PDCI et du RDR, une bataille a lieu actuellement pour les postes de députation. Tous les cadres veulent voir leurs efforts récompensés pour le travail abattu en faveur de leurs différents partis politiques. C`est ce qui justifie le nombre élevé de candidatures pour ces deux formations politiques, environ 1300-sans compter l`UDPCI et le MFA, les autres partis du RHDP- pour 255 postes de député sur toute l`étendue du territoire national. Des candidats menacent d`aller en indépendant si la direction de leur parti ne les retient pas. Pour combattre ce phénomène, le PDCI et le RDR semblent avoir décidé d`attendre au dernier moment pour aller déposer la liste de leurs candidats aux législatives. Cela aura l`avantage de couper l`herbe sous les pieds des candidats qui souhaiteraient se présenter sans le parrainage de leur parti. « A la direction du RDR, on veut déposer la liste des candidats le mercredi de sorte qu`une fois en possession de cette liste, la CEI la publiera le jeudi, soit le lendemain de la date butoire. Ce qui aura le mérite de barrer la route à ceux qui souhaiteraient être candidats indépendants », nous a soufflé une source bien informée au RDR. Ce parti a donc décidé de jouer avec les nerfs de ses militants et cadres, jusqu`à la dernière minute. Les candidats à la candidature sont donc très embarrassés. Jusqu`aujourd`hui, la plupart d`entre eux ne savent pas à quelle sauce la direction du RDR va les manger. Faut-il attendre et être surpris d`être écarté au soir du 26 octobre sans avoir aucune autre alternative, ou faut-il se jeter à l`eau en allant déposer sa candidature à la Cei, avec le risque d`être perçu comme des « indisciplinés » ? Le dilemme est total pour les candidats à la candidature. Dans ce lot, certains savent déjà qu`ils sont retenus puisqu`ils ont été appelés à la direction pour présenter leurs documents. Mais cela se passe dans une discrétion absolue, pour éviter de créer un tollé dans le parti. A la direction du RDR, on continue toujours de soutenir que le dernier mot revient au président du parti, qui n`est autre que le chef de l`État, Alassane Ouattara.

Y.DOUMBIA

LIENS PROMOTIONNELS