Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Commerce avec les Etats-Unis: Obama réhabilite Côte d`Ivoire, Guinée et Niger
Publié le mardi 25 octobre 2011   |  AFP


President
© Autre presse
President Barack Obama


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

WASHINGTON, 25 oct 2011 (AFP) - Le président Barack Obama a rendu à la Côte d`Ivoire, à la Guinée et au Niger leur statut de partenaire commercial privilégié des Etats-Unis, récompensant les progrès démocratiques récemment effectués dans ces pays africains, a annoncé mardi la Maison Blanche.
M. Obama a pris cette décision à l`occasion de la révision annuelle de la liste du programme Agoa (Africa Growth and Opportunity Act), imposée par la loi et qui prend en considération les avancées ou les reculs démocratiques des pays africains concernés.
"Aujourd`hui, le président a signé un décret restaurant les privilèges commerciaux et d`autres bénéfices de la Côte d`Ivoire, de la Guinée et du Niger au titre de l`Agoa", a indiqué le porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, Tommy Vietor.
"Chacun de ces pays avait auparavant perdu son éligibilité aux bénéfices de l`Agoa en raison de changements non-démocratiques dans leur gouvernement. En 2010, ces trois pays ont organisé des élections présidentielles qui ont été
considérées comme libres et justes", a ajouté M. Vietor dans un communiqué.
La version actuelle de l`Agoa a été instaurée par le Congrès américain en 2000. Ce programme établit jusqu`en 2015 une coopération économique et commerciale avec le continent africain. Il facilite les exportations africaines vers les Etats-Unis pour soutenir le développement économique, mais aussi les réformes en Afrique subsaharienne.
La Côte d`Ivoire, en proie à des violences politiques, avait perdu son statut au titre de l`Agoa en janvier 2005, sur décision du président George W.
Bush. Alassane Ouattara, élu fin 2010, a pris ses fonctions de président du pays en avril dernier, après quatre mois de crise politique ayant pris fin avec la capture du dirigeant sortant Laurent Gbagbo qui refusait de reconnaître les résultats de l`élection.
M. Obama avait pénalisé le Niger et la Guinée depuis janvier 2010, en réaction au refus du président nigérien Mamadou Tandja de remettre son mandat
en jeu, et à un putsch à Conakry. Le statut retrouvé de ces trois pays prend
effet immédiatement et restera valable au moins jusqu`à fin 2012, selon la
présidence américaine.
M. Obama avait reçu fin juillet à la Maison Blanche M. Ouattara, ainsi que
ses homologues guinéen Alpha Condé et nigérien Mahamadou Issoufou. Le
dirigeant américain avait salué le fait qu`ils avaient été portés au pouvoir
après des consultations transparentes et démocratiques.
"Grâce à leur détermination et à celle des gens qui veulent vivre dans des
sociétés libres et démocratiques, ils sont arrivés au pouvoir en étant
soutenus par la volonté légitime de leurs peuples, et en tant que tels, ils
peuvent servir de modèle au continent tout entier", avait jugé le président
américain.
"J`ai insisté sur le fait que les Etats-Unis avaient été et continueraient
d`être des partenaires inconditionnels de (ces pays) dans ce processus de
démocratisation et de développement", avait-il aussi promis.
"Ces dirigeants sont engagés à faire en sorte que dans 50 ans, ils pourront
dire qu`ils ont aidé à renverser la tendance dans leurs pays, ils ont aidé à
établir des pratiques démocratiques fortes, ils ont aidé à la prospérité
économique et à la sécurité, et nous voulons que vous sachiez que les
Etats-Unis seront à vos côtés à chaque étape", avait en outre assuré le
président.
M. Obama avait privé la République démocratique du Congo (RDC) de son
statut privilégié dans le cadre de l`Agoa pour 2011, sanctionnant le mauvais
bilan de Kinshasa en matière de droits de l`homme. Un an plus tôt, outre la
Guinée et le Niger, il avait puni Madagascar mais réhabilité la Mauritanie.

LIENS PROMOTIONNELS