Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Abengourou : Les autorités mettent le feu aux produits contrefaits
Publié le jeudi 27 octobre 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le ministère du Commerce a procédé, mercredi, dans ses locaux, à la destruction par le feu de produits contrefaits, prohibés et périmés. D’une valeur estimée à plus de 3 millions Fcfa, ces produits ont été saisis, retirés des commerces après des contrôles. En présence des autorités administratives de la cité royale, le feu a été mis à ces produits nuisibles à la santé des populations et constituant un frein au développement économique de notre pays. « Nos actions vont dans le sens de la dissuasion contre toute velléité inflationniste. C’est un rôle de fourmi que nous jouons au quotidien pour débarrasser les étales du commerce de tout ce qui est produit périmé, corrompu ou impropre à la consommation », a argumenté Bakary Koné, directeur régional du commerce à Abengourou. Il explique que la recrudescence de ces produits périmés, contrefaits ou prohibés est liée à la perméabilité de nos frontières du fait de la crise militaro-civile. « Nous sortons d’une crise majeure qui a rendu nos frontières encore poreuses. Toutes sortes de produits rentrent sans entrave sur notre territoire. Certains produits, piliers de notre économie ( café-cacao) sont détournés vers des pays voisins», déplore-t-il. Pour le directeur régional du commerce, ses missions essentielles se résument en l’application de la réglementation en matière commerciale, au contrôle de la qualité des produits commercialisés et à la répression de toute forme d’entraves à la production, à la commercialisation et à l’importation des biens et services. Aussi a-t-il invité les populations, les leaders d’opinion et l’ensemble des chefs de service exerçant à Abengourou à faire bloc autour de la lutte contre la fraude et la contrefaçon des produits commerciaux. « La fraude et la contrefaçon sont des fléaux que nous devons combattre pour assurer à notre pays, un développement harmonieux », a-t-il sensibilisé.

Jean-Luc Koffi à Abengourou

LIENS PROMOTIONNELS