Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Affaire 77 pèlerins bloqués en Turquie/ Apôtre Janvier Bouabré (Initiateur du voyage en Israël) : ``Voici ce qui s`est réellement passé...``
Publié le jeudi 27 octobre 2011   |  L'Inter


Religion
© Abidjan.net par Emma
Religion / Pèlerinage à la Mecque: Le ministre de l`Intérieur, Désiré Tagro lance le Hadj 2010
Mardi 10 Août 2010. Abidjan. Palais de la culture de Treichville. Plusieurs membres du gouvernement participent à la cérémonie de lancement du Hadj


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


A l`initiative du Conseil évangélique de Côte d`Ivoire (CECI), un pèlerinage
chrétien a été organisé le 27 septembre 2011 en Israël. Malheureusement, les
77 pèlerins partis d`Abidjan n`ont pu entrer sur le territoire israélien à la date
indiquée. Bloqués en Turquie pendant 10 jours, les pèlerins ivoiriens ont eu
leur salut à l`intervention du gouvernement ivoirien qui a débloqué 250 millions
de fcfa. Nous avons rencontré à cet effet le principal initiateur de ce voyage,
l`Apôtre Janvier Bouabré, par ailleurs président du CECI, qui nous en dit davantage.

14 H

L`inter : Votre récent pèlerinage en Israël a failli se terminer à Istanbul (Turquie) où vous avez passé 10 jours. Que s`est-il passé au juste ?

Apôtre Janvier Bouabré : Il y a simplement eu un manque de coordination entre le prestataire que le Conseil évangélique de Côte d`Ivoire (CECI) que je préside a requis pour organiser le voyage et le partenaire israélien qui est le Tour Operator.
De sorte que, une fois en Turquie, les pèlerins n`ont pu rallier Israël qui célébrait ses fêtes qui sont pour les juifs et le monde entier (Afrique, Europe, Asie, Amérique), une rencontre spirituelle de haut niveau vu son impact positif sur les nations et ses
dirigeants. Donc, le monde entier y compris la Côte d’Ivoire voulait être de ces fêtes qui sont : le Rosh Hashanah, qui veut dire début de l`année en Hébreux; Youm Kippour et Soukot, qui sont très importantes pour les Israéliens, qui peuvent accepter
de perdre des milliards de fcfa rien que pour les célébrer. Ainsi, les pèlerins sont restés bloqués pendant 10 jours à Istanbul ; car tous les services en Israël étaient fermés le temps de ces fêtes. Conséquence, les visas qui avaient une période de
validité de 15 jours avaient expiré et il fallait payer ce séjour qui n`était pas prévu au départ.

En clair, vous n`avez jamais abandonné les pèlerins à Istanbul comme ça été répandu à Abidjan ; pourtant, le gouvernement est intervenu à hauteur de 250 millions de fcfa pour décanter la situation ?

Étant l`initiateur du voyage, je ne suis pas allé en Turquie avec les pèlerins. C`est le prestataire Niena Vision (Magen David) qui était avec les pèlerins. Mais il ne disposait pas de leur argent. Au contraire, celui-ci a pré-financé sur fonds propres, le voyage. Il a pris contact avec le partenaire Tour Operator, avec qui il a discuté du circuit, du choix des hôtels ainsi que de la formule (pension complète ou demi- pension). Une fois cette étape passée, le prestataire fait connaître au partenaire, la liste des candidats potentiels qui ont payé 300 mille francs cfa comme contribution, à l’image des musulmans et chrétiens catholiques. Pas plus. Le Tour operator envoie à son tour la liste au ministère de l`Intérieur pour savoir si les candidats au voyage remplissent les conditions. Ensuite, le prestataire expédie 10 à 15 % du coût du voyage avant de faire les visas. À la fin de ce processus, le prestataire envoie une avance au partenaire israélien, sur la base de la confiance, en attendant de payer le reliquat. Etant donné que les décaissements au niveau de l`Etat ne se font pas aussi facilement. Si le voyage s`était passé normalement, on aurait dépensé entre 150 et 200 millions de fcfa ; malheureusement, les 77 pèlerins sont restés bloqués pendant 10
jours en Turquie. Ce qui m`a conduit à solliciter le président de la République, qui a décaissé 250 millions de fcfa ayant permis de payer les chambres, faire les visas...etc pour poursuivre le voyage en Israël, terre sainte.

Si vous n`étiez pas avec les pèlerins en Turquie, pourquoi certains vous accusent- ils d`avoir fui avec leur argent ?

Apôtre Janvier Bouabré : Je dois vous dire que certains hommes de Dieu faisant partie du voyage se sont lancés dans une campagne de diabolisation. Vous savez, c`est la première fois que l`Etat de Côte d`Ivoire subventionne un pèlerinage en Israël. Sous l`ancien régime, la subvention a existé, mais elle n`a jamais profité aux chrétiens évangélistes. Et lorsque l`État a accordé cette subvention à la demande du CECI, certains présidents à la tête d`autres associations confessionnelles se sont dits :
pourquoi le CECI et non pas mon organisation à moi. Du coup, ils ont commencé à torpiller le voyage à l`étape d`Istanbul où les premières difficultés sont survenues. Je rappelle que je n’ai pas vu la couleur des 250 millions de F du président qui ont
été transférés via Bceao pour le compte de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Tel Aviv.
C’est à ce niveau que toutes les dépenses ont été effectuées jusqu’à la fin de notre séjour.

L`inter : C`est tout de même curieux comme attitude venant de la part d`hommes de Dieu ?

Effectivement. En notre sein, il y a une question de leadership. Certains présidents ont toujours rêvé d`organiser le pèlerinage en Israël. Donc, ils ont amplifié les difficultés même mineures que les pèlerins ont traversées, rien que pour discréditer
le CECI. Munis de iPad, ces hommes de Dieu ayant pris part au voyage balançaient des messages aussi bien en Côte d`Ivoire qu`au Consulat de la Côte d`Ivoire en Israël, pour me diaboliser. A Istanbul, ils semaient la division et refusaient de se plier aux
directives de l`organisateur. Pis, ils ont véhiculé que les pèlerins ivoiriens étaient des désoeuvrés, des clandestins qui voulaient immigrer en Israël. Pourtant, dans les rangs, on comptait des médecins, des magistrats, des préfets, des pharmaciens, des
chefs d’entreprise, des chefs de services etc qui partaient prier pour la Côte d`Ivoire, son président Alassane Ouattara et le retour d`une paix définitive dans notre pays.

C`est malsain! Ils avaient pour seule mission de faire échouer le pèlerinage afin que son organisation change de main. Même quand j`ai rejoint les pèlerins en Israël pour chercher à débloquer la situation avec l`aide du gouvernement, ces hommes qui ne
craindraient ni Dieu ni Satan, ont milité pour ne pas que le Tour Operator sache que je suis l`initiateur du pèlerinage. Allez-y comprendre quelque chose.

Nous savons que depuis plusieurs années, votre organisation le CECI est très attachée à l`organisation d`un pèlerinage en Israël. Pouvez-vous nous dire ce que représente le pèlerinage en Israël pour les chrétiens évangéliques ivoiriens ?

Pour nous, c’est une manière d’unir et de rassembler le corps du Christ et amener les chrétiens évangéliques à se focaliser sur la religion, la prière et la vie chrétienne vraie que de se transformer en homme politique. La réponse à votre question, il faut
le rappeler, se trouve dans I Roi 8, verset 41 – 43 ; puis 2 Chroniques 6, versets 32 – 33 qui dit : ``Quand l`étranger qui n`est pas de ton peuple d`Israël viendra d`un pays lointain, à cause de ton grand nom, de ta main forte et de ton bras étendu, quand
il viendra prier dans cette maison, exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure. Et accorde à cet étranger tout ce qu`il te demandera afin que tous les peuples de la terre connaissent ton nom pour te craindre, comme ton peuple d`Israël, et sachent
que ton nom est invoqué sur cette maison que j`ai bâtie``. C`est pourquoi nous saluons le président de la République, S.E.M Alassane Ouattara, et son gouvernement pour avoir permis aux chrétiens de se rendre en Israël. Il a fait ainsi mentir les mauvaises langues qui ont soutenu qu`il n`aura d`yeux que pour les musulmans une fois au pouvoir. Nous avons encore 400 autres pèlerins ivoiriens qui attendent d`aller en Israël ; nous irons prier sans lassitude pour la Côte d`Ivoire et son président. Quoi que nos ennemis et les brebis galeuses fassent, rien ne pourra arrêter le CECI et ces manœuvres diaboliques échoueront toujours. D’ailleurs, après notre arrivée, nous envisageons de demander une audience avec le président Alassane Ouattara pour lui dire merci de vive voix. Bien entendu, en compagnie des 77 pèlerins et les 3 Rabins.

Réalisé par :
G. DE GNAMIEN

LIENS PROMOTIONNELS