Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

4h de discussion entre la Jfpi et l’Apc au Cnrd: L’avertissement d’Alphonse Soro à Koua Justin
Publié le lundi 31 octobre 2011   |  L'expression


Rôle
© Abidjan.net par Emma
Rôle de la jeunesse dans la nouvelle sphère politique: le président de l’Alliance pour le changement (APC), Alphonse Soro rencontre le secrétaire national par intérim de la jeunesse du Front populaire ivoire (JFpi), Justin Koua
Samedi 29 octobre 2011. Abidjan, siège du Cnrd.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président de l’Alliance pour le changement(Apc) , Alphonse Soro est remonté contre les sorties médiatiques de la jeunesse du Fpi tendant à perturber l’ordre public et à remettre en cause la légalité républicaine. Pour exprimer son mécontentement, il a sollicité et obtenu un rendez-vous au siège du Cnrd en vue d’échanger avec le président intérimaire de la Jfpi, Koua Justin. Samedi à la tête d’une forte délégation de 15 membres, Alphonse a discuté de 10h à 14 h avec le bureau de la Jfpi. Selon une source ayant participé aux échanges, Alphonse a demandé à la Jfpi d’aller à l’apaisement et d’éviter d’annoncer des manifestions qui prennent l’allure de mouvements insurrectionnels. Il a surtout demandé à ses interlocuteurs de cesser de considérer l’ancien président comme étant toujours au pouvoir au risque de trouver l’Apc sur son chemin. Sur ce point précis, la Jfpi a promis d’intégrer dans ses plans qu’Alassane Ouattara est le président et que cela ne souffre d’aucun débat. Un membre de la délégation de l’Apc a même demandé que soit enlevé du mur, le poster de Gbagbo où il est écrit « président de la république » puisqu’il n’y avait pas deux Etats. Estimant que le Cnrd est un domaine privé, la Jpfi n’a pas accédé à cette demande. Pour le reste, Koua Justin et ses collaborateurs ont remis à Alphonse Soro les revendications que le Fpi a déposées sur la table du président Alassane Ouattara. Les deux parties ont retenu le principe d’une consultation permanente.

TMA

LIENS PROMOTIONNELS