Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Développement du transport Gaoussou Touré : « L’heure du renouveau du transport a sonné »
Publié le mercredi 2 novembre 2011   |  L'expression


Activités
© L'intelligent d'Abidjan par DR
Activités gouvernementales : le ministre des transports, Gaoussou Touré invité de la rédaction du quotidien l`intelligent d`Abidjan
Lundi 31 Octobre 2011. Abidjan. Siège du journal "l`intelligent d`Abidjan". L`invité de la rédaction est le ministre des Transports Gaoussou Touré. Plusieurs personnalités du monde des transports ont également fait le déplacement pour assister aux échanges.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Pour redynamiser son secteur, le ministre ivoirien des Transports, Gaoussou Touré, entend prendre de nouvelles dispositions. Ce, pour le bien-être de l’économie ivoirienne.

Le premier responsable du transport ivoirien, Gaoussou Touré, a indiqué que « l’heure a sonné pour le renouveau du transport ». Il s’est exprimé ainsi, lundi, à la tribune d’échange ‘‘L’invité de la rédaction’’ du quotidien l’Intelligent d’Abidjan sur le thème « Les enjeux du transport en Côte d’Ivoire ». Une action qui passe par une meilleure organisation du secteur. Surtout par la construction de nouvelles infrastructures.

Développer les réseaux routier et fluvial…
Le gouvernement a entamé une large extension du réseau routier avec la construction du 3e pont et d’autres routes. Toute chose qui augmentera la capacité du transport. Mais ces chantiers auront des répercussions néfastes sur la circulation selon le ministre. Ils occasionneront plus d’embouteillages malgré les voies de dégagements et autres… construites dernièrement. Pour pallier cette situation, il a annoncé le développement du transport fluvial par le gouvernement. Précisément celui par bateau bus. « Les moyens de la Sotra seront renforcés.

Nous encouragerons les investisseurs privés à développer ce type de transport qui permet de joindre toutes les zones d’Abidjan », a-t-il fait remarquer. « Avec la lagune, nous avons de grandes opportunités, que nous pouvons développer pour rendre moins pénibles les désagréments que les travaux vont créer », a-t-il indiqué. Le ministre Gaoussou Touré veut aussi mettre en place une politique de renouvellement du parc auto ivoirien. Ce, en interdisant la circulation des véhicules de transport (taxi) qui auront une durée d’activité de plus de 5 ans.

« Cette mesure aura pour avantage de limiter les gaz à effets de serre, car ce ne sont pas des taxis mais des petites industries ambulantes de production de gaz à effet de serre », soutient-il. Elle a aussi pour faculté de créer de l’emploi pour les jeunes. En pourparler avec des institutions bancaires, les jeunes pourront bénéficier de taxi sans avoir besoin d’un aval, puis rembourser le prêt sur une période définie. Le ministre compte aussi imposer un seul type de véhicule pour le transport. Elle permettra de former des jeunes mécaniciens qui se spécialiseront sur cette marque et seront installés sur toute l’étendue du territoire. Toutes choses qui seront des moyens de lutter contre le racket car les véhicules mis en circulation seront en règle.

…en accroissant les capacités aériennes et ferroviaires.
La Côte d’Ivoire veut reprendre sa place de leader, en étant le hub de l’Afrique de l’Ouest. Une chose qui impose certaines dispositions. « Nous ne pouvons pas dire que nous sommes le hub de l’Afrique de l’Ouest sans avoir une compagnie aérienne », martèle-t-il. En effet, le ministre a annoncé la création prochaine d’une compagnie aérienne, dénommée « Air Côte d’Ivoire ». Le gouvernement veut aussi construire les infrastructures adéquates pour que l’aéroport soit moderne et puisse jouir d’une certification.

Concernant la voie ferrée, le chef du transport a déclaré que le réseau ferroviaire est dépassé. « L’écartement métrique oblige nos trains à rouler à 30km/h au lieu de 300Km/h dans les autres pays», dénoncera-t-il avant de dire que deux lignes sont en prévision de construction pour accroître les capacités de notre pays. Il s’agit de la ligne Abidjan-Niamey et de celle, Abidjan-Sikasso. Selon lui, tous les ports d’Afrique sont saturés à part celui de San Pedro qui tourne en dessous de sa capacité. Il faudra donc l’exploiter en développant notre réseau ferroviaire. En plus, ces lignes seront aussi source d’intégration économique. Ce qui est de nature à favoriser la relance économique de notre pays.

Fabrice Sébine
Leg : le gouvernement entend développer le transport fluvial en renforçant les capacités de la Sotra.

LIENS PROMOTIONNELS