Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article


Comment

Dernières dépêches



Santé

Assainissement du secteur privé de la santé, Des cliniques bientôt fermées
Publié le jeudi 3 novembre 2011   |  Le Patriote


61ème
© Ministères par DR
61ème réunion du comité régional de l’OMS : des centaines de scientifiques attendus à Yamoussoukro
Mercredi 24 aout 2011. Abidjan. Salle de conférence du ministère de la Communication, Tour C, 16e étage, au Plateau. Mme Thérèse N’Dri Yoman, ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, présidente du comité d’organisation de la 61ème réunion du comité régional de l’Organisation mondiale de la santé fait le point des préparatifs de cette importante rencontre qui se tiendra à Yamoussoukro, à partir du 29 août prochain


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Santé 2011
La guerre aux cliniques privées illégales va bientôt démarrer. Et celles qui opèrent sur le territoire ivoirien sans agrément en auront pour leur compte. Surtout que certains promoteurs disposent d'agréments non conformes à l'exercice médical pratiqué. Pour palier cela, le Ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, le Pr. Thérèse N'Dri Yoman procédera demain vendredi au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de yopougon au lancement officiel de la double opération « Hôpital, ami des malades et contrôle de conformité des établissements sanitaires privés ». C'est ce qui ressort d'une conférence de presse tenue hier au Ministère de la Santé au plateau. Elle a expliqué qu'il y a 1767 cliniques privées qui opèrent sur toute l'étendue de la Côte d'Ivoire. Mais, à la faveur de la crise ivoirienne ce chiffre a connu une hausse beaucoup plus importante. Car plusieurs cliniques ont été installées dans la clandestinité. « Nous allons vérifier si ces cliniques disposent d'un agrément. Nous allons également vérifier la qualification des personnes qui travaillent dans ces établissements sanitaires. Ceux qui ne sont pas en règle, nous allons les inviter dans un premier temps à se mettre à jour » a indiqué le Pr. N'Dri Yoman. L'objectif étant d'abord la sensibilisation afin que ces cliniques respectent les normes en vigueur. La phase coercitive n'est pas exclue. Elle interviendra après la sensibilisation. « Ce ne sera pas une action d'éclat encore moins une action ponctuelle. » a-t-elle prévenu. Un comité de suivi et d'évaluation a été mis en place. Il regroupera la Direction des EPN, Direction de l'Hygiène Publique, le Ministère de la salubrité Urbaine et le Ministère d'Etat, Ministère de l'Intérieur. En tout cas, le Pr. N'Dri Yoman exigera de ces établissements des soins de qualité et sans danger. Cette opération s'étendra ensuite aux autres communes du District d'Abidjan et sur l'étendue du territoire Ivoirien. Les structures sanitaires publiques ne seront pas fermées, mais elle veillera à l'amélioration de l'accueil des malades, à la réorganisation des services d'urgences et l'amélioration des conditions d'hygiène à l'intérieur et à l'extérieur de l'hôpital.
Anzoumana Cissé

LIENS PROMOTIONNELS