Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Tabaski dimanche: Le lundi pas férié, selon la loi
Publié le jeudi 3 novembre 2011   |  Nord-Sud


Religion
© Abidjan.net par Emma
Religion / Méga Qadr 2010 - Tariq Ramadan, invité spécial de la Nuit du Destin, au Palais de la culture
Dimanche 5 septembre 2010. Abidjan. Palais Bernard Binlin Dadié. Le célèbre islamologue suisse Tariq Ramadan (ext. g.) anime une conference publique sur le theme "L`Islam et les défis actuels", en présence du chef de la communauté Musulmane, Cheick Boikary Fofana (centre), et de nombreux membres du gouvernement


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Férié ? Pas férié ? Les spéculations vont bon train autour la journée de lundi prochain. Depuis l’annonce de la date de la Tabaski fixée au dimanche 6 novembre, ils sont nombreux les travailleurs qui s’attendent à un lundi férié. Le sujet est presque sur toutes les lèvres. Des lecteurs nous ont même joints pour en avoir le cœur net. Nous avons à notre tour approché le ministère à charge du travail. Là-bas, l’on a décidé de se référer aux textes en vigueur. En l’occurrence l’article 24.2 du code du travail qui classe l’aïd el kébir parmi les jours fériés et chômés. Ce qui signifie que lorsque cette fête tombe un dimanche, le lendemain n’est pas férié. Pareil pour le 1er janvier, la fête de l’ascension, la fête de fin du ramadan (aïd el fitr)… Seuls les jours fériés, chômés et payés ont leur lendemain férié quand ils tombent un dimanche. Il n’en existe que deux dans la loi ivoirienne : la fête du travail et la fête de l’indépendance. C’est ainsi que le lundi 8 août dernier, lendemain de la fête nationale, a été non-ouvrable. Selon l’article 3 de la loi relative aux jours fériés, «le chômage est obligatoire pendant les jours fériés chômés et payés pour l’ensemble du personnel occupé dans les établissements de toute nature : agricoles, industriels et commerciaux ; à l’exception des établissements ou service qui, en raison de la nature de leur activité, ne peuvent interrompre le travail.» Le repos du jour de la fête nationale ou de la fête du travail ne doit jamais être confondu à celui d’un jour de repos ordinaire, en l’occurrence le dimanche. D’où un autre jour de repos accordé au travailleur pour lui permettre de rattraper le manque à gagner. Par ailleurs, le jour férié chômé et payé est, comme le dimanche, un jour où le travailleur a droit à une rémunération journalière supplémentaire lorsqu’il travaille. Ce qui le distingue des jours simplement fériés et chômés. Conséquence, quand un jour férié chômé et payé tombe un dimanche, pour le travailleur, cela s’assimile à une perte d’argent qu’il faut compenser par un jour sans travail. Au total, à moins d’une décision exceptionnelle au sommet de l’Etat, ce lundi 08 novembre ne sera pas férié.

C.S.

LIENS PROMOTIONNELS