Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article


Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Abissa 2011 : 1ère apparition du Roi
Publié le vendredi 4 novembre 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La critique sociale axée sur la cohésion du peuple N'Zima

C'est l'un des point saillants de la célébration de l'Abissa, la fête annuelle de réjouissances, mais également de bilan des N'Zima Kotoko. La première sortie du Roi, Sa Majesté, Nanan Amon Tanoé, qui a eu lieu mardi dernier à Grand Bassam a été une belle occasion de fête, mais un instant précieux pour la critique sociale axée, cette année sur la cohésion au sein du peuple Nzima, mais surtout il a été fait cas du rayonnement davantage des filles et fils de Bassam sur le plan national. Selon nos sources, les critiques formulées lors de la première apparition du roi, exprimaient toute la gratitude du peuple Nzima à son guide pour avoir maintenu la cohésion au sein de son peuple toute l'année durant et d'avoir porté haut la notoriété de celui- ci sur le plan national par ses actions, la promotion de certains fils et filles de Grand Bassam. C'est à 15H précises que le souverain, porté en triomphe par des sujets, sort du siège de son Secrétariat. Il est précédé de la reine mère qui est également portée. Par une procession accompagnée de chants et danse, la foule composée des sept familles Nzima converge vers "la Place de l'Abissa" où les invités, des et des milliers de visiteurs ont pris place sous des préaux dressés pour la circonstance.
Dès que le cortège parvient sur la place de l'Abissa, la foule, comme prise d'une hystérie collective, danse en faisant le tour du podium d'où "l'Edogbolé", le tambour sacré distille des sons endiablés. Le roi, paré de ses attributs, avec majesté, fait des gestes des deux bras en communion avec son peuple. Soudain, se dresse un enclos fait de pagnes Kita richement brodés. Et le roi et la reine mère descendent de leur piédestal à l'abri des regards de la foule. Lorsqu'il s'installe aux côtés de la reine mère, la critique pouvait commencer. S'ensuit la danse de toutes les familles Nzima qui, l'une après l'autre, viennent faire ainsi allégeance à leur souverain. Des travestis, des déguisements extraordinaires de toutes les ingéniosités sont observées. Lorsque les dernières lueurs du soleil commencent à disparaitre, le Roi Amon Tanoé prend congé de son peuple et est conduit, à nouveau, à son palais d'où il ne sortira, pour sa seconde sortie, que ce week-end.
Débuté depuis le 30 Octobre dernier, la Fête de l'Abissa bat son plein à Grand Bassam jusqu'au 6 novembre prochain.

Jean Antoine Doudou

LIENS PROMOTIONNELS