Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Visite du président Ouattara à l’Ouest / Mabri Toikeusse (vice-président du comité d’organisation) : "Voici les préalables à régler avant la visite du président Ouattara"
Publié le jeudi 10 novembre 2011   |  Le Nouveau Réveil


Caravane
© Présidence par Zamblé
Caravane de charité et de solidarité de la Fondation "Children of Africa": Mme Dominique Ouattara offre pour 200 millions de médicaments aux populations des Montagnes
Mardi 08 novembre 2011. Abidjan. Direction technique du ministère de la Santé, au Plateau. Mme Dominique Ouattara offre aux populations du District des Montagnes, d’importants équipements et matériels médicaux d’une valeur estimée à plus de 200 millions de FCFA. Photo: le ministre Albert Mabri Toikeusse


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Au mois de mars dernier au Golf hôtel, le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a mis en œuvre un programme d’urgence. Cette mesure a pour objectif principal de soutenir les régions durement sinistrées par la crise. L’Ouest, en effet, fait partie de ces localités prioritaires. C’est pour cela d’ailleurs que le chef de l’Etat a donné des instructions pour qu’avant même sa visite d’Etat dans cette partie du pays, la première depuis son accession à la magistrature suprême, un certain nombre d’infrastructures soient construites ou réhabilitées. Cette condition ferme à laquelle le président tient comme la prunelle de ses yeux, a été rappelée aux populations du Moyen Cavally par le ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement, Mabri Toikeusse, par ailleurs vice-président du comité d’organisation de cette tournée. « Le président de la République a demandé, dans le cadre de son programme d’urgence, d’agir pour qu’un certain nombre de questions soient réglées bien avant son arrivée », a-t-il dit. Le ministre d’Etat a même pris soin, de revenir dans les moindres détails, sur toutes ces réalisations du président. « Il s’agit de la réhabilitation des établissements sanitaires, de la réhabilitation des établissements scolaires, de la réhabilitation des équipements des bureaux et des préfets, des secrétaires généraux et sous préfets. Il s’agit de l’électrification urbaine et du raccordement d’un certain nombre de villages au réseau électrique. Il s’agit de la réparation de toutes les pompes villageoises au niveau de cette région. Il s’agit de gérer les questions de salubrité qui ont fait beaucoup de dégâts », a mentionné le ministre d’Etat. Au niveau des routes, il a fait cas de reprofilage de certaines voies mais également plusieurs autres travaux importants sur certains axes. Le ministre Mabri Toikeusse a, à cette circonstance heureuse, indiqué un autre point aussi cher au chef de l’Etat. Il concerne les réfugiés. Et à ce sujet, le vice-président du comité d’organisation de ladite visite a expliqué que le président de la République tient à leur retour. « Il s’agit de faciliter le retour de nos parents déplacés dans leurs villages, dans leurs campements. Il s’agit d’agir pour le retour des réfugiés et là-dessus, Monsieur. le ministre d’Etat chargé de la Solidarité est en train de mettre en œuvre un plan cohérent à cet égard. Il s’agit, enfin, d’agir pour la réconciliation au plan national mais au plan local certainement un champ d’expérimentation du vaste chantier de réconciliation que la Côte d’Ivoire entière attend », a-t-il aussi expliqué. Sans oublier d’évoquer les questions de sécurité qui constituent pour le chef de l’Etat un aspect essentiel de son mandat. « Cette région a de nombreuses attentes. Il s’agit des questions de sécurité. Et le président a instruit le ministre de la Défense et le ministre de l’Intérieur, d’agir dans ce sens. Je pense que, sans délai, les équipes vont se déployer et les ressources seront disponibles pour assurer la sécurité tout le long de la frontière avec le Libéria(…) Cette région a tout perdu et nous sommes, en notre qualité du ministre du plan et du développement, en train d’inter agir avec les élus et les cadres pour mettre à la disposition du président de la République dans le cadre du plan national de développement un plan Marshall pour la région de l’ouest afin que ce qui est détruit soit reconstruit mais mieux, que ce qui était attendu depuis des années puisse arriver pour le bonheur des femmes, des hommes et des enfants de cette région », a-t-il terminé et rappelé que le chef de l’Etat ne va pas à l’Ouest pour faire de la politique. Mais du développement.
Dje km

LIENS PROMOTIONNELS