Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Justice / A quand le dégel des avoirs des 20 pro-Gbagbo ? Les précisions du parquet
Publié le lundi 14 novembre 2011   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le mercredi 9 novembre 2011, la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel d’Abidjan, d’une part et le Juge d’Instruction d’autre part, ont ordonné la mise en liberté provisoire de vingt personnes ayant collaboré avec l’ancien régime. Si ces personnes libres de leur mouvement ont été fêtées avec faste à leur arrivée le samedi 12 novembre 2011 par les siens du FPI-CNRD, elles devront encore batailler, selon Djè Noël, substitut du procureur de la République, avant de pouvoir effectuer des opérations sur leurs comptes bancaires gelés par le Parquet. ‘’Il convient de rappeler que ces personnes demeurent toujours inculpées et les enquêtes suivent leur cours les concernant. C’est tout un processus ; la liberté provisoire n’est pas liée au dégel des avoirs des pro-Gbagbo. Les deux volets sont tout à fait différents. Ce n’est pas parce que vous avez bénéficié d’une liberté provisoire que vos comptes seront dégelés. Pour qu’il y ait une main levée sur leurs compte bancaires, les pro-Gbagbo doivent adresser un courrier au Parquet pour bénéficier de cette mesure’’, explique Djè Noël. Du côté du garde des Sceaux, ministre de la Justice Ahoussou Jeannot, la question du dégel des avoirs des pro-Gbagbo est l’affaire de Dagnogo N’golo de la direction des affaires pénales et civiles. Ils devront donc attendre le retour de celui-ci de la Mecque, parti accomplir le cinquième pilier de l’Islam sur invitation du roi d’Arabie Saoudite. Les vingt pro-Gbagbo doivent croiser les doigts, en attendant l’arrivée de Dagnogo N’golo, prévue cet après-midi. Quant au collectif des avocats de la défense, il entend mener des actions d’éclats à partir de mercredi 16 novembre 2011, pour permettre à ses clients d’effectuer des opérations sur leurs comptes bancaires. « Dès ce mercredi, nous entamerons des actions d’éclats au cours desquelles nous demanderons à tous ceux qui sont libres de leurs mouvements et qui ont les comptes gelés de venir s’inscrire au CNRD afin de les défendre », a indiqué un responsable du Fpi. Quant à l’avocat Me Gouaméné Hervé il dira ceci : «on avait entrepris une procédure qui malheureusement était en veilleuse depuis le mois de juillet, mais qui commence à porter ses fruits. Demain (ndlr : lundi 14 novembre 2011, nous irons encore aux nouvelles». En dehors des personnes qui étaient en détention, des citoyens libres, en exil ou des opérateurs économiques, ont eu également leurs comptes gelés. La commission de sanction et de gels, mise en place au Conseil des ministres par le Chef de l’Etat, pour éviter l’arbitraire et l’injustice, devrait examiner la question sous peu, en liaison avec la justice.
Dosso Villard

LIENS PROMOTIONNELS